le fofo! Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo !

 
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Sujet précédent
Sujet suivant
Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo !
Auteur Message
Smoker
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
[Smoker]



Smoker avait reposé la radio en hochant vaguement la tête... Une quinte de toux plus tard et le fumeur compulsif s'approchait de ses compagnons... 
 
"Messieurs... Aglaë vient de nous inviter à nous divertir un peu Kooorg keuuurg KOorreuurg... Après des mois en mer, nous méritons tous, je le pense et elle aussi, kooorg keuuurg... Un peu d'amusement...Et d'amour...." 
 
A ce dernier mot, de sombres images de sa nuit torride avec une alien lui revinrent en tête... Un frisson d'effroi lui parcouru le corps entier. Callant sa clope entre ses dents, il reporta son attention sur la mauvaise troupe. Le bon Marwan, exalté comme d'habitude, Jesse, dont le chapeau reprenait enfin des couleurs après avoir subit les sévices des mouettes, Marcus, toujours aussi silencieux... Et susucre, qui travaillait dans son coin. Smoker aurait bien aimé que le pingouin participe à la fête mais s'il préférait s'isoler, autant ne pas l'en empêcher. 
 
"Kooorg keuuurg... Apparemment, ils ont du s'occuper de quelque personnes peu coopérative et urbaines au Volcan... Et certaines d'entre elles continue d'errer parmi nos cher amis, kooorg keuurg, gangrénant chaque jour le moral de la petite troupe... Kooorg Keuuuuurg...La belle Aglaë nous demande donc de nous occuper du cas de la ravissante Silve... Messieurs... A vos armes !" 
 
Et la pauvre Silve qui arrivait justement... Elle ne faisait que son boulot : décharger des caisses... Mais que voulez vous, dans un monde de paranoïa et d’exécution sommaire comme le Volcan, faire son boulot ne suffisait pas toujours... Quand elle arriva pour décharger les voiliers, elle fut accueillit par un Smoker penchait sur son Arcubaliste qui la visait, ni plus, ni moins... Lui, et toute une bande de marins équipé d'armes à poudre... 
 
"Bonsoiiiir Silve Kooorg keuuurg Koereuuurruurg..." 
 
Se fut grossièrement ce qu'elle put entendre avant de se faire assommer...



A few moment later...



Smoker était sur le pont du voilier. La radio de Silve dans la main, il tirait sur sa clope, pensif. 
 
"Kooorg keuuurg... Quel dommage..." 
 
Sa clope s'enfonça dans les circuits électrique puis il jeta l'engin à la mer, souriant de toutes ses dents en le voyant couler. Il sortit de sa poche un pochon en plastique plein d'un tabac épais et s'en roula une cigarette relativement proche du joint : un énorme machin tellement tassé que tirer dessus serait un calvaire pour n'importe quel pompier... Mais le Smoker n'est pas n'importe quel pompier. Alors que l'épais nuage de fumé l'environné à nouveau il entra dans la cale. 
 
Quand il eu fermé la porte à clé, il alluma Rasputin et observa Silve, évanouie, quelques cheveux collé par le sang sur la nuque et la joue... Malgré ça, elle restait désirable... Smoker s'installa sur un tonneau et attendit, fumant clope sur clope. Le viol ne l'avait jamais effleuré avant, ce n'était pas le genre de truc qui le branchait... Mais maintenant... Maintenant, il n'y pensait même pas en fait, il attendait juste qu'elle se réveille...


 "Kooorg keuuuurg... Vous êtes réveillée ? Parfait, parfait... koorg keuurg..." 
 
Smoker sortit d'un coin d'ombre de la pièce, environné de fumé, son sourire glauque sur le visage... Il posa sa radio sur un tonneau quelconque sans couper la musique... 
 
"On a tiré à la courte paille Kooorg keuuuuurg... Il semblerait que je sois le premier, j'espère que vous n'y voyez pas d'inconvénient..."
 
Sa clope roula entre ses dents alors qu'il se penchait sur elle, un rasoir quelque peu émoussé à la main... A coups maladroits, il entreprit de déchirer toute la moitié droite du pantalon de Silve... Pas évident comme entreprise... encore moins quand la "victime" se débat...
 
[Silve]


*Silve n'avait pas eut le temps de comprendre ce qu'il été arrivé. Son dernier souvenir : Le cul pausé sur le chameau confié par Carl, elle attendait sagement que l'alien lui passe les réserves à remonter. Puis la voix du fumeur, et black out. Y a pire comme dernier souvenir. 
 
 
La jeune russe se réveillait, une douleur à la tête, les mains entravé par une chaine à moitié rouillé. Une odeur de cigarette empeste la cale où elle se trouve.  
 
Silve émerge et voit Smoker, couteaux à la mains, en train de découper son jeans.*
 
 
- Bordel, tu fous quoi mec ?! 
Je pige rien à ce qu'il se passe. C'est quoi ce délire, vous êtes en galère de chatte, mais c'est pas un raison d'y aller comme ça.
 
 
*En disant cela Silve se dit qu'elle ne s'était jamais faite violer dans une cale, voila quelque chose d'original, c'est que la jeune psychopathe en été un peu excitée.*
 
[Smoker]


Silve mit un petit moment à émerger. Smoker était déjà pratiquement en train de couper les dernières coutures du jean quand elle commença à s'exprimer... Et sur le coup le fumeux fumeur resta interdit, la clope au coin des lèvres et le vieux rasoir posé contre le menton dans une pose de grand doute intérieur... Il ne s'attendait plus à ce qu'elle parle, elle l'avait prit de court... Et encore plus par sa question..
 
"Kooorg kueuururg Koreurruurg... eh bien c'est pourtant simple, je découpe vôtre pantalon... C'est que, ce n'est pas pratique, un pantalon kooorg keuuurg... M'voyez ?..."
 
La suite lui arracha un large sourire et un début de gaule... Galère de chatte ? Silve n'avait pas idée à quel point...
 
"Kooorg keuuurg Koreuruurg... laissez moi éclaircir vôtre lanterne : vous êtes dans la cale d'un de nos voiliers... Kooorrg keuuuurg... Mais plus que de chatte, c'est surtout de tendresse et de contact humain dont nous sommes en galère... Faut dire que ça fait bien une douzaines de lunes qu'on a plus vu la terre ferme et ce qui va avec... Kooorg keuuurg..."
 
Les derniers mots furent lâché avec une insistance malsaine à mesure que le Smoker se penchait sur Silve. Sa clope se consumait mollement à quelque centimètre des lèvres de la russe, dégageant une fumée âcre et irritante... Et c'est une main fébrile de drogué qui tira sur le haut de Silve pour entamer sa découpe : une grande ouverture au centre suffira amplement pour dévoiler la poitrine de la mignonne.
 
"Kooorg keuuurg Koeuurg..."
 
Silve avait maintenant droit à un avant goût de l'haleine du Smoker... Un mélange violent de tabac, de diverses drogues, d'alcool et d'autre choses plus ou moins avouables... Un fond de Batratoxine aussi...Mais surtout, à mesure qu'il toussait, il lui envoyait des bouffée entière de fumée épaisse dans la poire...
 
"Non parce que vous voyez, je sais très bien que la méthode est un peu cavalière mais bon Kooorg keuuurg Koreuueurg... Un peu de fantaisie que diable !"
 
 
[Silve]


*Silve se débattait autant que possible, c'est quelle tenait à ses fringues la bougresse. Sans hurlement néanmoins, de façon très professionnelle quoi. L'idée de cracher à la gueule de Smoker lui traversa l'esprit, toutefois une idée peu judicieuse compte tenu de la lame en possession de ce dernier.* 
 
- Te fout pas de ma gueule connard, t'es un larbin, je te vois mal sauter sur quelqu'un de ton propre chef. Si c'est un ordre des boss UBP dis leur que je m'en branle qu'ils ai butté les tocards avec qui j'ai déboulé au volcan, je l'avais dis au Roi en plus. 
 
- Écoutes, si y a un moyen pour que je reste en vie crache le morceau, j'veux pas crever tu piges ?!

 
[Smoker]


Silve pouvait bien bouger, ça ne faisait que rendre la tâche plus ardue... Hein ? c'était le but ? oh...


Smoker n'était pas spécialement quelqu'un d'habile, il l'était encore moins depuis que la drogue lui suppurait par tout les ports de la peau, aussi quand Silve se mit à gigoter, il faillit la blesser et se blesser plusieurs fois... Quand enfin il réussit à déchirer le haut en deux, une petite entaille s'était glissée sous le sein droit de la jeune fille... Et plusieurs autres striées les doigts du fumeur qui ne semblait pas plus gêné que ça : un avantage de l'opiomanie à des doses dantesque, on en oublie à quoi servent les nerfs...
 
"Kooorg keuurg...C'est très vexant ce que vous dites là..."
 
Le sourire de Smoker fait un 180°, démontrant l'élasticité étonnante de son visage... Le mouvement fit tomber de la cendre sur le visage de la jeune fille alors que Smoker reculait un peu pour observer la marchandise : les sous-vêtements étaient relativement propre pour une survivante...
 
"C'est dommage de déchirer de la qualité....Kooorg keuuurg..."
 
cette réflexion faite à lui même, il reporta son attention sur Silve et son sourire se redessina progressivement, glauque et torve...
 
"Qui a dit que je faisais ça de mon propre chef ? Koooorg keuuuurg... Vous pensez vraiment que quelqu'un d'aussi distingué que moi s'amuserait à attaquer d’innocente jeune filles pour les enfermer dans une cale de bateau uniquement pour les violer ? ooorg keuuurg KOOOreururug.. Voyons..."
 
Du bout du rasoir, le drogué fit sauter le soutient-gorge de la psychopathe, laissant sa vieille langue pâteuse glisser sur ses lèvres mal maquillées quand les seins jeunes et fermes le saluèrent... Il cracha son mégot dans un coin et posa le rasoir sur une caisse plus loin... Le temps de se sortir et d'allumer une autre clope il répondit, un gargouillis innommable que sa voix avait tendance à produire quand il parlait doucement...
 
"Kooorg keuuurg... Le tout n'est pas de piger ou non... Je conçois parfaitement que vous puissiez avoir envie de vivre... C'est louable... Kooorg keuuurg.. Mais pensez un peu à tous ce que la Renaissance Spirituelle pourrait vous apporter.... koorg keuuurg... Kooorg keurg... Quand à rester ignorante, si vraiment c'est ce que vous souhaitez... Disons que ça peut beaucoup dépendre de vous... Korg keurg... A qui est ce que vous refilez des infos sur nous, hum ?..."
 
La clope rallumée, le fumeur se posta devant elle, debout, les mains dans les poches de son trench... Une gaule impromptue déformait son fût, lui ôtant une partie de son sérieux, mais son allure générale était assez glauque et dérangeante pour intimider même les plus habitués de films d'horreurs...
 
"Kooorg keuuurg... Bien sûr, cela n'empêchera en rien que vous passiez à la casserole... D'ailleurs, il y a des chances pour que le reste de l'équipage en profite aussi....Kooorg keuuurg... Je tient à vous le dire, que vous ne vous fassiez pas de faux espoirs.... Alors ? à qui donnez vous des infos ?"
 
Et tout en devisant, le Smoker défaisait son pantalon qu'il laissa retomber mollement à ses cheville, révélant un caleçon long démodé depuis plusieurs siècles même avant le Crash... L'antique tissus était certainement blanc à une époque révolue, désormais, il était gris, noire, avec des traces jaunâtres et des auréoles blanchâtres douteuses... mais le pire, c'était sûrement l'odeur... Odeur qui émanait clairement de la trique lamentablement dressée sous le calebar antique : une trique tordue comme son propriétaire, sûrement un peu molle avec l'âge et la drogue, mais toujours capable de remplir son office...
 
[Silve]


*Silve ne savait plus quoi faire, quand elle entendit Smoker la traiter de traitresse.*
 
- Quoi ?! 
Écoutes, j'ai toujours été réglo avec les UBP, j'ai jamais craché la moindre infos, en plus j'en ai pas. Et je connais que vous tocard, si je pointe le bout de mon cul dans le Sud je me fais butter comme tout les nordistes.
 
 
*La douleur physique ça allait, l'idée de se faire pénétrer de force par un membre nauséabond aussi, même le massacre de ses compagnons. Mais se faire traiter de balance cela Silve ne le digérait pas.* 
 
- Connard ! 
C'est la première fois de ma vie qu'on me traite de balance, j'ai jamais craché sur les UBP. J'y gagnerai rien, et je ne connais personne dans le sud, si j'avais été une traitre les UBP se serait fait butter quand ils été venu chercher le gun que j'avais trouvé. En plus j'ai aucune info à donner.
 
 
[Smoker]


Smoker profita qu'elle hurle contre lui pour baisser son caleçon sur ses chevilles faméliques, une technique ancestrale qui lui revenait machinalement de l'époque révolue où il menait une vie d'homme marié et qu'il faisait autre chose pendant que sa femme lui disait qu'il était un minable...



Tout en se penchant sur elle à nouveau, il prit soin de tousser un bon coup, lui balançant quelque postillons collant sur le visage et les seins.
 
"KOoorg KOOREUURG Kooorg... ça fait beaucoup d'connard... Mais vous savez, la plupart des espions s'accordent à dire qu'ils ne savent rien, qu'ils sont innocents, tout ça... Kooog keuuurg... En fait, je ne vais pas vous croire dans l'immédiat... Dans quelques heures par contre... ..."
 
Il ricana et se jeta littéralement sur elle... D'abord, une grande droite, pour la sonner et pour la forme...Puis la sauvagerie d'une caricature de baiser... En collant ses lèvres à celle de Silve, il écrasa littéralement sa clope contre le visage féminin... Rapidement la clope s'éteignit mais la brulure était là... A mesure que l'ignoble fumeur léchait les lèvres et le menton de la Jackal, la clope se désagrégeait et du tabac se répandait un peu partout sur la peau de Silve en grappe collante... Smoker aussi n'était pas épargné, des morceaux de tabac s'emprisonnant dans son maquillage...Maquillage qui montrait ses faiblesse en se retrouvant en partie étalé sur le visage de Silve.
 
D'une main affamée et fébrile, ce qui restait de sous vêtement à la jeune femme fut arraché puis se sont ses hanches qui furent emprisonnées dans la poigne étonnement robuste du drogué. En la tirant vers lui il la fit basculer en arrière... La chaîne était trop courte pour que Silve puise s'allonger sur le sol, elle se retrouvait donc dans une position plus qu'inconfortable de demi-suspension.
 
La verge tordue frottait contre la toison pubienne de la jeune fille, le vieil immonde semblant apprécier le contact rugueux du poil sale... Il dégagea comme il put une de ses mains pour se rallumer une clope...Quand la roulée fut allumée et calée entre les dents du fumeur, celui ci affirma sa prise en resserrant des doigts d'étrangleur autour du cou de la demoiselle... Il attendrait qu'elle soit dans une détresse respiratoire avérée pour relâcher la pression et la pénétrer...
 
[Silve]


*La pression se resserrait autour du cou de la jeune russe qui poussait des cries de suffocations, tout en se débattant. Au bout d'une ou deux minutes elle commença à baver et à avoir le yeux qui tourne, Silve sentait la vie s'échapper de son corps. Son corps commencé à être lourd, au point où elle ne put plus bouger, à la limite quelques gestes du aux réflexes et à l'adrénaline accumulée. 
 
La douleur du coup sur sa tête, la droite, la brulure de la clope, tout ceci passait en second plan. Tandis que sa vue se brouillait elle n'avait pas de flash back, quitte à crever autant éviter les clichés. *

 
[Smoker]


Voila ce qu'il attendait... A mesure qu'elle étouffait sa trique se faisait plus roide, le bout de l'engin noueux prenant une teinte violacée. Quand elle commença à baver et à perdre conscience, il relâcha la pression de ses doigts, lui permettant à nouveau de respirer... Il en profita également pour laisser tomber un mollard épais et grisâtre sur sa main de nouveau libre, appliqua le tout sur sa queue et s'invita entre les cuisses de Silve...
 
Ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait tringler, c'était certains, mais on pouvait émettre un doute sur le fait qu'elle ai déjà connu homme plus immonde... Quand le Smoker commença à labourer à grand coup de rein il commença également à émettre des gargouillis improbables et grotesques, comme un type qui s’étoufferait dans son mucus... De temps à autre il toussait et crachait au visage de la jeune fille, de manière involontaire, cela va de soi, mais quand même...
 
Le battement de ses reins faisait tomber des tas de cendre compact sur le visage humide de Silve, pour le moment il la laissait reprendre son souffle...
 
[Silve]


*Le visage recouvert d'un mélange de sang, de bave et de cendre, avec comme position une semi levrette SM plus proche d'une figure de danse moderne chorégraphiée par un maton sociopathe qu'autre chose. Silve reprenait son souffle tant bien que mal. 
 
Elle sentait Smoker s'introduire en elle, la jeune russe n'avait plus la force de le repousser. Elle en avait déjà prit pas mal dans la gueule faut dire. 
 
 Néanmoins pour la jeune psychopathe c'était romantique, elle n'y prenait pas son pied mais presque. C'était la première fois quelle se faisait soumettre de la sorte. *
 
 
- Chien de la casse, c'est bon t'es dedans ? 
J'ai l'impression de me faire violer par un gosse de huit ans qui a un micropénis ! 
- J'ai hâte de passé entre les mains d'un vrai homme.
 
 
*Lança Silve tout en grinçant un peu des dents.*
 
[Smoker]


La réflexion de Silve lui arracha un ricanement sordide qui termina en quinte de toux... Son mégot tomba mollement  d'entre ses lèvres et mesure qu'il étouffait, allant se perdre entre les seins de Slves pour rouler jusqu'au point de jonction de leurs deux anatomies... A peine plus gêné que ça par la brûlure à la base de sa queue, le Smoker se contentait de tousser, secouant son corps de soubresauts... ça et ses coups de reins donnait un résultat assez clownesque d'agitation compulsive...
 
Quand il arrêta enfin de s'étrangler dans ses propres sécrétions pulmonaires, un large filet de bave grisâtre pendant de sa lèvre inférieur et vint se perdre sur le menton de Silve...
 
"Où est ma clope ?... Koorg keurg..."
 
Un coup de reins lui permet de remarquer qu'une fois n'est pas coutume son mégot s'était désagrégé dans les muqueuses de Silve... Une chatte au tabac ? que voila une brillante idée !
 
"Koorg keuuurg.... Coquine !... Korg keuuuurg... Allons, allons, nous savons tous deux que les vannes sur les pénis sont tellement communes et dépassée...Tu peux mieux faire... Koorg keuuurg... Je n'sais pas moi, il y a plein d'sujets sur lesquels on peut m'insulter Kooorg keuuurg merde tu vois pas ma gueule ? Et où est ma clope ! Koorg keuuurg"
 
Un accès de rage brilla dans ses yeux et son poing s'abattit dans la mâchoire de Silve... Il s'était fait mal... En secouant sa main endoloris il se retira et la retourna.
 
"Puisque tu te plait à te moquer d'mon visage, je ne veux plus te voir !"
 
C'était surtout une excuse pour la prendre en levrette... et tout en donnant des coups de boutoirs et des convulsions pulmonaires, il utilisait le bas de son dos comme table à rouler... Il faisait ça vite compte tenu du nombre de roulée que Silve pouvait sentir se poser sur ses reins...
 
"Kooorg keuuurg... Ooh mais que je suis impoli, je ne t'ai pas demandé si tu en voulais une, c'est pour ça que tu es aigrie.... Kooorg keuuurg... Une cigarette très cher ?"
 
Lui en tout cas, en avait rallumée une...
 
[Silve]


*La douleur ne cessait de croître, notamment le mégot dans les parties intimes, qui lui arracha un crie de douleur. Silve tachait d'éviter les brulures le plus possible en gesticulant autant que lui permettaient ses entraves. Le dernier coup de poing à la mâchoire l'avait bien sonnée, elle cracha un peu de sang sur le coup. 
 
Son visage d'habitude inexpressif était à présent marqué par des bleu, du sang, des brulures, de la bave, de la cendre, et une grimasse du à la douleur endurée par la jeune russe.*
 
 
-Bordel, mais t'es un putain de malade mec ! 
 
*Balança telle la voie tremblante à cause des coups de reins.* 
 
[Smoker]


C'est fou comme les cries et les geignements de douleurs d'un autre être humain peuvent vous rendre de suite plus heureux et vivant... De quoi se mettre à sérieusement douter de la nature humaine...
 
La réflexion de Silve l'amusa et il se retira... Sans plus de cérémonie il laissa tomber un glaviot collant entre les fesses de la russe qui pouvait dés lors s'imaginer ce qui allait arriver... Taylor n'était pas le seul à apprécier la sodomie...
 
Recalant sa clope entre ses dents il se pencha vers elle, lui agrippant les cheveux pour tirer sa tête en arrière... A mesure qu'il enfoncer sa verge impropre dans l'anus collant de salive et de mucus, il lui grinça à l'oreille, sa voix virant au glauque absolu...
 
"Vous n'avez pas idée à quel point Kooorg keuuurg..."
 
Ceci dit, il plaqua la tête de la belle contre le mur et entama ses coups de reins... Le but n'était plus de faire durer ou de faire profiter qui que ce soit... Bave aux lèvres, tirant des lattes de pompier cow-boy, le fumeur compulsif grognait comme une bête en élargissant les voies d'évacuation de Silve... Les clopes roulaient de ses reins pour tomber au sol, bientôt suivit par la sac de tabac...
 
Finalement, les doigts se crispèrent, la verge glissa aussi loin qu'elle put dans les boyaux de la russe et c'est plusieurs mois d'abstinences qui giclèrent en lampée épaisse dans le fondement de Silve... Maintenant qu'il avait fini, l'intérêt de Smoker disparaissait... Il se retira en tirant sur sa clope, perdit une seconde à observer son foutre couler mollement de l'anus dilaté... Puis mécaniquement, il enfonça son mégot dedans pour l'éteindre...
 
Une fois debout, il se rembrailla et alluma une autre clope en se dirigeant vers la porte pour la déverrouiller...


[Silve]


*Une fois la besogne de Smoker finit Silve s'assit comme elle put pour reposer ses bras et tacher d'évacuer comme elle pouvait le mégot se trouvant dans son anus. 
 
Sans dire un mots elle regarda le fumeur sortir, un autre de ses matelot allait le remplacer. Pour Silve ça ne faisait aucun doute, son calvaire était loin d’être finit, mais les autres seraient certainement plus soft, ou pas. 
Elle profita de ce petit répit pour reprendre son souffle en méditant a son sort, après tout les efforts qu'elle avait fait pour prouver sa fidélité au UBP elle avait droit à un sort funeste, a moins que se soit un bizutage. le doute installé de plus en plus dans l'esprit de la jeune russe.*

Dim 18 Mar - 17:46 (2012)
Jesse_James
Les Bagnards

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 292
Localisation: Sous son chapeau

Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
Jesse, seul, adossé au mât du voilier, d'une voix basse.
-Hey, Jesse, la fille, c'est celle avec qui on a baisé hier soir ?
-Ouais. T'étais là ?
-Oui, je pouvais pas rater ça, après le temps qu'on a passé avec les cinq autres couillus.
-T'm'étonnes. D'ailleurs tu … attends, ferme là, j'crois qu'y a Smoker qui se ramène.


En effet, le tireur de clope sortait de la cale, la main dans ce qui lui servait de bas, probablement en train de remettre son paquet en place. Il ferma la porte d'un coup de talon et se dirigea vers Jesse. Leurs regards se croisèrent, et Smoker sourit de toutes dents, un sourire qui couplé avec le maquillage dégoulinant lui donnait un air à la fois sinistre et déjanté.


C'était son tour. Leur tour. Jesse attendit quelques minutes, le regard en direction de la plage, ou de nombreuses personnes s'affairaient autour de voiliers, et d'un vapeur, amarré plus loin. Un sacré bordel.


Puis une voix émana de la cale, presque imperceptible. Silve.

_________________
Jesse capotes dans mon sac et James pas les roux.
Dim 18 Mar - 22:27 (2012)
Silve
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
* Du fond de la cale du bateau on peut entendre Silve hurler à tue tête.* 

- Hey les puceaux ! 
Y a moyen d'avoir de la flotte et de la bouffe ?!
Dim 18 Mar - 22:35 (2012)
Jesse_James
Les Bagnards

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 292
Localisation: Sous son chapeau

Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
Chuchotements :

-Jesse, j'crois que c'est à notre tour.
-Oui. D'ailleurs, bouge toi le cul, elle me les brise déjà à hurler dans son trou.


Jesse quitta son poste, et ouvrit la porte dans un grincement de vieux bois. Il la referma aussitôt, descendit l'escalier. La cale était enfumée, Silve pendu par les bras était nue, elle en avait surement pris plein le cul avec Smoker.
Sans croiser son regard Jesse fit le tour de la captive, dégagea à coups de bottes les lambeaux de vêtements qui trainaient autour d'elle.
Il déplaça des caisses de marchandises, en empila trois, de manière qu'assis, son visage se trouverait face à celui de Silve. Il ôta sa lourde veste, la jeta sur le stock de pommes de terre, et s'installa sur les caisses à soixante centimètres de la femme suspendue, ajusta son chapeau, et pour la première fois croisa son regard. Un regard de psychopathe.
Jesse, un sourire en coin :


-Allons, m'regarde pas comme ça, on dirait qu'tu veux me bouffer … comportons-nous en gens distingués. Alors, Silve, qu'est ce qui s'passe ? Des problèmes ? T'peux tout m'dire tu sais, j'aime écouter les histoires.

_________________
Jesse capotes dans mon sac et James pas les roux.
Dim 18 Mar - 22:44 (2012)
Silve
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
*Silve vit d'ébarquer le skyzphère de service, elle ce dit que ce voilier était une putain de cour des miracles. Un coin sympat pour y passer des vacances, à condition de posseder un desert eagel chargé.

La jeune russe fixa JJ dans les yeux, un regard froid, sombre, tout en inexpression distinguée.*


- La routine je me fais gang bang pour une obscure raison de divulgation d'info, genre je sais un truc... Ha si, Carl bande probablement moue, info stratégique je sais, mais que je n'ai pu vérifier. Sinon, c'est que vos Boss doivent m'associer à Joy et sa connerie monumental de manquer de respect à Mitsu et Carl, mais j'ai rien à voir là dedans bordel, en plus les autres tocards je m'en branle je compte pas les vanger.


- Bref, y a moyen d'avoir de la bouffe et de la flotte ?
Et c'est pas une façon poli de demander à me faire pisser à la gueule.
Dim 18 Mar - 22:58 (2012)
Jesse_James
Les Bagnards

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 292
Localisation: Sous son chapeau

Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
-J'me vois navré d'l'annoncer, mais pas d'eau ni d'bouffe. Sinon, c'pas drôle. Tu vois l'truc ?
Hum. Donc, si j'bien suivi, c't'une histoire de complot contre toi, Silve. T'es la victime, et pas l'fautive. J'ai face à moi une innocente injustement abusée. Sérieusement, j'trouve ça vraiment dégueulasse.


Jesse éclata de rire et descendit de son perchoir de fortune. Il fit le tour de la cale, complètement hilare, décrivant des cercles autour de Silve, l'ignorant complètement.


-Putain t'entends ça Jesse ?
-Ouais. Elle nous prend pour des cons.
-On ne l'est pas, hein ?
-Non. Tu bandes ?
-Non.
-Moi non plus.
-Y a le vieux cancéreux qui est passé avant.
-Ouais, imagine l'état de sa queue.
-Ta gueule.
-Jesse ?
-Oui.
-On a combien de temps ?
-Tout le temps qu'on veut.
-J't'ai déjà dit que t'étais un artiste ?
-Non.
-T'es un artiste.
-Tu veux qu'on fasse de l'art ?
-Du Grand Art Jesse ! Du Grand Art !
-Allons pour du Grand Art alors !


Jesse s'arrêta là où étaient empilées toutes les réserves du voilier, ramenées au cours de l'expédition maritime, ôta son chapeau, dévoilant ses cheveux châtains tellement gras, qu'ils luisaient à la lumière qui passait par le petits hublot de fortune. Il y passa sa main, se grattant la tête, jeta à Silve d'une voix soudainement sérieuse, lui tournant le dos, penché au dessus d'une caisses en bois ouverte :


-Ma chérie, t'es plutôt art abstrait, ou plus classique ?

_________________
Jesse capotes dans mon sac et James pas les roux.
Dim 18 Mar - 23:44 (2012)
Silve
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
*Silve regardait faire Jesse_James, pas vraiment suprise de sa réaction.*

-T'inquiète, je sais très bien que mon sort est scellé, je pige vaguement ce qu'il se passe mais sans plus.

- Niveau art ?
J'en sais rien, fais moi voyager.
Lun 19 Mar - 00:08 (2012)
Jesse_James
Les Bagnards

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 292
Localisation: Sous son chapeau

Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
-Voyager ? Allons pour d'l'exotisme alors, lança Jesse d'un air faussement joyeux.


Il se mis à chercher dans le bazar, lança un juron lorsqu'il renversa le cageot contenant plusieurs sacs de poudre blanche, et fini par la trouver, la vieille hache. Il se redressa, soupesa la hache, et retourna auprès de Silve, toujours suspendue par les bras au bas plafond de la cale de fortune.


-Tu vois Silve, dans un premier temps, tu vas, à juste titre, m'prendre pour un salaud, mais j'veux que tu saches que si j'le fais, c'est qu'j'ai pas vraiment l'choix. J'peux pas me permettre que tu gigotes dans tous les sens, j'ai besoin d'être concentré pour laisser libre cours à mon art pictural. T'vois l'truc ? T'as qu'à penser à un truc sympa, comme, chais pas moi, Tyler en train d'prendre un bain dans le spa, une clope au bec.


Jesse se tut, saisit la hache de ses deux mains, pris un air concentré, et abattit violemment le méplat en fer rouillé sur le genou de Silve dans un bruit sec d'os qui se brisent …

_________________
Jesse capotes dans mon sac et James pas les roux.
Lun 19 Mar - 20:03 (2012)
Smoker
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
( trollface )


Smoker observait le lointain... Poel, un Shangri-lais, était venu lui demander le voilier pour partir en mer... Le fou... Le voilier... Smoker l'avait gentiment envoyé chier lui et sa planche et  s'était décidé à s'offrir un moment de détente après le travail.



Préparer son opium était devenu une série de gestes machinaux et la sensation de ses neurones se liquéfiant encore plus, une habitude. Son cerveau passait lentement du stade de sauce blanche épaisse à celui de soupe liquide vaguement blanchâtre où flottait les croûtons de ses délires.


Un hamac avait était installé par l'équipage entre le mat et la cabine, hamac qui servait de lit à celui qui s'écroulait en premier lors de leurs longues soirées de beuveries opiacées. Se jetant dans le filet la face en avant, Smoker affichait un large sourire de bonheur... A moins que ce ne soit les ficelles du hamac qui, en tirant son visage dans tout les sens, lui donnait cette air béat, toute les dents à l'air et un filet de bave glissant mollement jusqu'au parquet.


"Koorg keuuurg... Vous voyez Tyler... Y a pas mieux qu'un hamac...Kooork kof kof kof"


Le cadavre de Tyler, confortablement installé sur des caisses disposées pour former un trône, fixait le néant de ses orbites vides.



"Vous avez raison, je ressemble à une paupiette... Koorg keuuurg..."


Quelque peu vexé par la remarque, le Smoker se releva et tituba jusqu'au garde fou. Dessus, une bouteille d'alcool d'humain, spécialité Basterd obtenu à partir de la distillation du liquide céphalorachidien de la victime. En déco, une paire de globe oculaire flottait dedans. Portant la bouteille à sa bouche, il en tira une longue lampée et s'étouffa aussitôt... La tumeur qu'était sa gorge le brulait horriblement à mesure que le décapant à chiotte qu'il appelait alcool glissait jusqu'à son bide.


Une longue minute d'introspection plus tard, un hurlement retentissant résonna depuis la cale...


"Hum ? Koorg keuurg... Qu'est ce que c'est ?"


Pour ceux qui se posent la question : oui, Smoker à oublié que Silve est dans la cale... Se dirigeant d'un pas alerte vers le lieux, le Fumeux Fumeur attrapa au passage un mousquet qui trainait là... Un coup de pied de cow boy dans la porte plus tard et Smoker déboulait, sourire et bave aux lèvres -et clope- dans la pièces où Jesse s'adonnait à l'art...


Braquant son mousquet dans tous les sens, il aboya



"IMmonde Charognes ! Sortez d'mon bâti... KOoorg keuuuurg... Jesse ?... Mais que faites vous ici avec Silve ?... Vous y allez à la hache en plus ? Koorg keuug kof korg.... "


Malgré l'air de nouveau plus ou moins calme et conscient du fumeur, le mousquet restait désespérément braqué sur le cow boy.
Mar 27 Mar - 19:21 (2012)
Jesse_James
Les Bagnards

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 292
Localisation: Sous son chapeau

Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
(j'ai eu un problème spatio-temporel, c'est pour ça que je suis en retard, en fait je suis pas en retard, chez moi c'est le 28 Mars 2012 en ce moment trollface )



Instantanément, un hurlement de la jeune femme.


Puis se fut au tour du deuxième genou. Deux coups furent nécessaires. Silve, suspendue au plafond par des chaînes, les jambes détruites, ne tenait que par la force des bras.


- Vraiment, ç'me fait mal au cœur, d'être aussi extrême, mais crois-moi que si je pouvais faire autrement, je l'aurais fait autrement, dit-il avant d'acquiescer un sourire dévoilant des dents dont l'état attestait d'un certains bon entretien.


D'un mouvement de bras, il balança la hache entre Silve et l'entrée de la cale, puis son visage se retrouva sans expression, le regard vide, et sans bouger, scruta la cale.


- Où est-elle ?
- En face de toi …
- ... je parle de la veste.
- C'est toi qui l'a enlevée.
- J'étais pourtant persuadé qu'c'était toi.
- J'te dis que non.
- Aide moi à la chercher alors.
- Des fois, tu me les brises.
- Ouais mais … tiens là.


L'homme saisit sa longue veste, fouilla dans les poches intérieures, et en sortit un couteau de chasse en parfait état.


Jesse se rapprocha du corps nu de Silve, gémissante de douleur, saisit sa tête de sa main libre, la regarda dans les yeux.


- D'la superficie merde ! Me faut d'la superficie bordel ! Gueula-t-il à la figure de la femme.


Puis il fit le tour de Silve et s'arrêta dans son dos. Voilà qui était magnifique. Grandiose. Ce dos blanc tel une magnifique toile vierge se dressant devant lui.
Oh oui, voilà que se présente une occasion en or de laisser libre cours au talent pictural. Aucune limite. Non aucune.


Sans un mot, Jesse posa le couteau entre les omoplates de Silve, puis appuya, de manière à trancher dans la chair. C'est dans les hurlements de douleurs de la prisonnière qu'il pratiqua son art.
Vingt minutes. Vingt minutes, de cris de douleur, et de silence malsain, pour achever son œuvre.


Le dos de la jeune femme était en sang, Jesse l'épongea avec les restes des vêtements de Silve, et inspecta son travail, aussi sérieusement qu'un ornithorynque devant un assiette de fondu savoyarde.


- Jesse, t'en penses quoi ?
- C'est réussi.
- J'pensais exactement la même chose !
- Oui, et pour que ça s'conserve, faut empêcher qu'ça s'infecte...


Il se dirigea vers une des caisses en bois, en ouvrit une, et ramassa une bouteille de Whisky.
Se servant d'un T-Shirt imbibé d'alcool comme éponge, il nettoya méticuleusement le dos de Silve, poussant des cris étouffés.


Cette fois-ci, il pouvait admirer son travail. Il était terminé. Sur la toile improvisée, des omoplates jusqu'au bas du dos, se dressait un crâne humain, gravé dans la chair, avec un sourire aux dents donnant un aspect comico-malsain à la gravure.


- Splendide.
- Sublime.
- Faut l'signer !
- Tu signes, ou je le signe ?
- Vas-y...
- Non, vas-y.

- Haha tu vas pas t'y mettre, je gagne tout l'temps à ce jeu là.

- Allez...
- J'fais le Jesse, tu fais le James.
- Ok.


Le chapeauté, ressorti son couteau, le fit tomber, se baissa pour le recuperer, mais glissa sur le T-Shirt imbibé de sang et d'alcool, et dans sa chute heurta la jambe de Silve, qui déjà brisé, fit un angle on ne peut moins naturel. Un hurlement de douleur sauvage surgit de la bouche de Silve.


Jesse se releva, le couteau en main, saisit la tête de Silve, s'apprêta à y graver son nom, quand Smoker surgit dans la cale, le fusil pointé dans sa direction.


-Immonde Charognes ! Sortez d'mon bâti... KOoorg keuuuurg... Jesse ?... Mais que faites vous ici avec Silve ?... Vous y allez à la hache en plus ? Koorg keuug kof korg...., lança le cancéreux.


-Hum. Hum. M'enchanté, comm'dirait l'autre. M'voyez, je tenais à préciser, que derrière moi se trouve le stock d'munition, alors bon, à moins qu'au volcan ils aient commandé un feux d'artifice maritime, j'pense qu'il vaut mieux n'pas trop jouer les apprentis sorciers ici. M'si vous voyez où j'veux en v'nir.
M'puis vous tombez à pic, j'avais b'soin d'quelqu'un pour m'conseiller sur quelques effets calligraphiques, vous z'y connaissez ?

_________________
Jesse capotes dans mon sac et James pas les roux.
Dim 15 Avr - 01:24 (2012)
Smoker
Invité

Hors ligne




Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo ! Répondre en citant
Le vieux mousquet braqué vers Jesse, le Fumeux Fumeur l'écouta, l'air absent et abstrait en faisant rouler sa clope entre ses lèvres... La réflexion sur la poudre mit un temps à monter et fut devancée par celle sur la calligraphie.
 
"Absolument mon cher ami ! Koorg koorg..."
 
Smoker fit tourner le fusil et le posa un peu trop violemment sur le sol. Le coup partit aussi sec et perça un trou grossier dans la toiture de la cale.
 
"Oorh ?....Koorg keuuuurg... Heureusement qu'on a évité l'pire hein ? Kooorg..."
 
Tout sourire, Smoker se rapprocha de la gamine et souffla une fumée épaisse et cancérigène vers elle... A ce rythme là, la pièce allait se retrouver encore une fois dans le brouillard le plus total.
 
"Oh tient... Kooorg keuuurg.... Vous ne devriez pas tenir vôtre jambe comme ça Silve, vous allez vous faire mal koorg..."
 
Le vieux se baissa et attrapa le tibia brisé de Silve... Aucune jambe ne devrait suivre un angle aussi incongru... En prenant son temps et en cherchant visiblement à bien faire, Smoker "remit" en place la Jambe de Silve... Evidemment il du forcer à plusieurs reprise et plusieurs craquement sinistres et hurlement de douleur féminine laissèrent à penser qu'il avait probablement fait plus de dégât qu'autre chose... Cela se confirma quand il lâcha la jambe et que le tibia partit tout simplement en avant avec un bruit encore plus sinistre et qu'un bout d'os pointu jaillit de sous le genoux de la demoiselle.
 
"Ah ben ça... Kooorg keuuurg... Comment voulez vous que j'fasse si vous n'y mettez pas du vôtre... Sale gosse..."
 
Vexé, le vieux se redressa et se pencha vers Jesse, soufflant sa fumée en direction de Silve, tordant sa bouche dans un rictus affreux.
 
"Vous vouliez des conseil en calligraphie ? Ce n'est pas mon domaine de prédilection mais kooorg keuuuuuurg... On doit pouvoir s'arranger... Le tout est d'être ferme et précis dans le mouvement..."
Mer 9 Mai - 17:03 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Elle préfère l'amour en mer c'est une question de tempo !

Aujourd’hui à 12:19 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com