le fofo! Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Sujet précédent
Sujet suivant
Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes.
Auteur Message
May-Lee Koba
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Les portes s'ouvrent devant les Faucheuses, elles ont mis la lune à hisser tout leur bordel jusqu'en haut du Volcan. Les huit femmes, suivi des deux seuls hommes qui ont obtenu miraculeusement l'autorisation de les suivre et de vivre passe la porte principale. May pousse un vieux caddie remplit d'on ne sait quoi, elles ont l'ait tout chargées malgré les allé retour.

Cela doit bien faire une centaine de lunes qu'elles n'ont pas mis les pieds dans une ville, qu'elles n'ont pas vu un bâtiment qui vaille ce nom. La meneuse des Faucheuses semble détendu, l'idée de rencontrer tant d'inconnus en très peu de temps ne l'impressionne pas plus que ça. Pourtant, elle ne se sent pas à sa place. Elle s'adresse à ses sœurs, mais aussi à ceux qui l'entour.


Bon bah ça a l'air pas mal ici! En tout cas on va moins être emmerdée qu'à Shangri, la ville de la vieille peau flapie et de l'affreuse extra-terrestre puante était à leur image... Une sorte de vieux hôpital miteux pour personnes âgées.... La seule fois ou j'y ai foutu les pieds dans leur ville de merde, j'avais ramenée de l'animation... Je me souviens que j'avais à peine commencée mon show et là BAM!!! Au moment ou j'allais cramer l'esclave que je m'étais fait chier à ramener, on me dit qu'on le crame pas... C'est pas possible, ça se fait pas chez eux... Ahahahahahahah! Quelle bande de trou du cul... Nous, quand on est arrivé à la RSA avec Cali, Lorna et Yuki, le mec qu'avait proféré des insultes et des obscénités à la petite d'S... On l'avait fait buter et pendre à un arbre juste devant l'entrée de la ville, ça l'avait fait sécher cette enculé et ça accueillait tous les nouveaux arrivant, AHahahahaha! Là encore les petites salopes de Shangri et leur gros Nager ont pas aimé, Delamort s'en est mêlé avec ça... Bon il se trouve que par la suite, j'ai appris que le mec était innocent et que c'est Jo Clay qu'avait tout manigancé avec la petite, juste parce qu'elles l'aimaient pas. Elle a un instant d'hésitation, puis elle s'écrit victorieuse sur sa mémoire. Tamarie!!! C'est ça!... Enfin bref dans le principe, innocent ou pas, j'avais raison... Dit-elle sans le moindre remord.

Elle s'évade dans ses pensées, certaines choses lui reviennent. Elle sourit. Puis elle pose son sac à ses pieds, elle s'adresse réellement aux habitants venu à la porte pour les accueillir.

Bon, j'ai qu'une envie c'est de prendre un bon bain et de me poser, donc pour les autographes, les photos dédicacée de moi faudra attendre... Ahahahahah!!! C'est vraiment la merde pour arriver ici... Bordel!!! La garde peut se trimballer à poil sur les chemins de ronde sans craindre quoi que ce soit... C'est pas les gros fils de putre d'Hex et compagnie, tout aussi lâche qu'ils sont, qui viendront ici... Bon y a quelqu'un qui peut me dire ce qu'on a le droit de faire et ce qu'on a pas le droit de faire? Elle regarde à nouveau ses sœurs. Nan parce que bon, on n'est toujours pas morte... C'est qu'Aglaé nous porte vraiment de l'intérêt... Ça serait con qu'on se fasse buter maintenant, Parce que l'une d'entre nous a cramé un mâle qui la regardé trop et que c'est peut-être pas autorisé, ahahahahah!
Sinon sachez messieurs que ça fait deux Lunes que je dors seul!!!
Elle jette un regard assassin qui veut tout dire à Arlequin.
Lun 2 Avr - 11:12 (2012)
Ragougnasse
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Ragougnasse a trimé comme ses sœurs pour ramener tout le bordel récupéré sur divers passants à la suite d'accidents aussi nombreux que malencontreux. L'idée de prendre un peu de repos la tente bien, mais il faut voir quand même ce que cette ville a à offrir.

A vue d’œil, c'est le même ensemble de bâtiments merdiques que n'importe quelle communauté du désert. des tôles, du bois, de la pierre et de la terre. Des détritus. Le tout assemblé à la va-vite par un daltonien épileptique. Oui, bon, le décor n'est pas le même, Ragougnasse n'a pas l'habitude des montagnes et elle ne trouve pas particulièrement de charme aux falaises.

Reste à voir la faune locale. A priori c'est le même amas de déchets, de junkies et de tarés qu'à l'extérieur. Mais peut-être certains ont-ils plus d'intérêt que d'autres. Elle lance donc aux alentours.


"Mouais, interdits ou pas, je déconseille à messieurs les satires de tenter quoi que ce soit avec une d'entre nous sans son consentement, de mal lui parler ou de mal la regarder, à moins qu'il n'aime l'idée que ses attributs virils rejoignent le collier de notre sœur. La ville a sa loi et nous les nôtres. Et ces lois disent "fais pas chier !""

En parlant, Ragougnasse esquisse un signe de tête vers Hanta. Petit silence. L'Amazone, comme la plupart de ses sœurs, a son arme bien en vue. Même sans cela, les Faucheuses ont été taillées par le désert, leurs entraînements et les nombreux combats auxquels elles ont pris part. Les muscles se devinent sous les vêtement.


"Maintenant que ça c'est bien clair, est-ce qu'on peut trouver une pile à fission dans ce bouge ? Et de l'opium ? Et une bibliothèque ? Et à manger pour mon fourmilier ? Et des reliques pré-crash ?"


Dernière édition par Ragougnasse le Lun 2 Avr - 14:43 (2012); édité 1 fois
Lun 2 Avr - 14:41 (2012)
Torsten
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Malgré être descendu par deux fois du volcan pour aider les faucheuses à transporter leur équipement jusqu'au volcan, l'allemand n'avait pas eut le temps de faire connaissance avec celles dont il voulait partager la route. A chaque fois il était arrivé alors que le soleil commençait à se coucher, faire passer des montures par les sentiers menant à la comm n'est jamais une partie de plaisir. Le sol y est rocailleux, les passages étroits et abruptes sont nombreux et au final, l'homme porte plus que la bête, dans ces conditions il était hors de question de faire l'expédition de nuit. Le groupe avait donc chargé ses épaules d'un tas de sacs et il n'avait pas trainé une seconde avant de remonter. Bientôt elles feraient l'ascension à leur tour...

Torsten n'avait plus en tête que de quitter le volcan. Une pointe de nervosité l'animait, même si son entretient radiophonique s'était plutôt bien passé, il était certain d'avoir encore à faire face à certaines épreuves avant d'être accepté. Depuis le mur, il avait passé les dernières heures à observer l'expédition arpenter le sentier, d'abord un serpent noir indistinct, enfin celui ci se démantela sous la pression de ses yeux. Il reconnut May avec facilité, elle menait le groupe et l'avait accueilli en bas. Asiatique, blonde et microscopique face à lui...Songeur, Il se demandait laquelle était celle qu'il allait devoir affronter comme promis par radio...

Finalement le groupe atteignit les portes, derrières lesquelles il les attendait. May prit la parole, elle parlait beaucoup avec une insouciance déconcertante pour l'allemand, surtout qu'elle semblait savoir ou elle mettait les pieds...
Tant pis, il sortit des rangs et s'approcha avec détermination. Il les accueilli de sa voix caverneuse.

-Bienvenue.

Face au groupe, il prit le temps de plonger dans chaque regard qu'il pouvait croiser, ce qui pouvait être prit comme une forme de défiance était à vrai dire, de la sincère détermination et la curiosité de savoir à qui il avait à faire. Finalement, il finit son tour avec May, quelques secondes à la jauger puis il s'approcha en tendant la main vers le sac qu'elle avait laissé négligemment tomber.

-Je vais vous aider.
Lun 2 Avr - 14:43 (2012)
Arlequin
Les irréductibles

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2012
Messages: 105

Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Voilà plus d'une lune qu'Arlequin est arrivé en ville, lui. Il s'était séparé des Faucheuses pour lancer ce qui allait être une difficile expédition de rapatriement. Ce n'est pas par hasard s'il était parti le premier. Premier d'air, de prendre des distances. Quelques semaines avant, drogués jusqu'à la moelle, il avait provoqué la pire des Faucheuses. Résultat, une branlée, plus une deuxième par Vilmaria. En apparence, les hématomes avaient disparu, mais il avait bel et bien failli rester sur le carreau.
Les drogues, justement, lui faisaient perdre sa patience, et il se retrouvait de plus en plus souvent dans des colères noires et avait des comportements pour le moins brutaux. Pour cette raison, son couple avec May était sur le fil.
Arlequin n'était donc pas pressé de voir le groupe débarquer en ville. Lorsqu'il entendit la cheffe faire la maline et annoncer en quelque sorte qu'elle attendait de se faire sauter dès le soir même, il ne pu s'empêcher de pester, et de cracher au sol. Il se leva et se dirigea vers le groupe, un join coincé entre ses lèvres.
Mais déjà, Torsten avait entamé la bienvenue. Et il allait même marquer des points auprès May. Arlequin bifurqua et arriva sans préavis sur eux. Il attrapa le sac avant de se tourner vers Torsten.


- Je vais le prendre. dit-il sèchement.

Arlequin prit soin de ne pas croiser le regard de la Faucheuse.
Il finit tout de même par un sourire narquois, suivi d'un merci à l'allemand puis repartit vers son repère. Observer, voilà qu'il faisait le mieux.

_________________
Si tu me donnes tes ananas, moi je te donne mes noix de coco....
Lun 2 Avr - 15:34 (2012) Visiter le site web du posteur MSN
May-Lee Koba
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Un sourire se dessine sur les lèvres de May, les bornes, le froid, la neige, toutes ses petites choses accumulée commençait à peser sur ses épaules. Elle tend la main à Torsten, pour le saluer et s'abaisse pour ramasser son sac et le lui donner. L'homme semblait serviable, il faudrait s'assurer qu'il ne joue pas la comédie. Mais Arlequin intervint, May l’ignore, mais le laisse récupérer le sac.

-Enchanté, Alors celle qui vient de prendre la parole juste après moi, c'est Ragougnasse Fid R, la beauté divine à côté, celle qui porte à son cou un collier de sexes séchés d'hommes c'est hanta ka na so idaetochi... Celle qui a l'air un peu sauvage là, mais qui est tout aussi belle que dangereuse, c'est Cali... Avec à coté Vilmaria... Heu qu'est belle aussi hein... Ahahahahaha! La très jeune asiatique qui nous suit depuis longtemps, c'est Yuki, elle semble la plus fragile d'entre nous, mais elle est suivie comme son ombre par Lorna Dane une très gentille femme aussi.... Celle qui me ressemble comme deux gouttes d'eau, c'est Sonia, ma soeur jumelle... Elle est dangereuse.... Ho pas physiquement tant que je lui ordonne pas d'attaquer quelqu'un, mais moralement... Elle est capable de faire peter les plombs à qui elle veut avec ses questions... Les psychiatres ont refusés de s'occuper d'elle au bout d'un moment, elle a fini isolée... Ensuite les deux gars du groupe c'est Marticule 21 et Arlequin... On peut compter sur eux.... s'adresse aux autres habitants D'ailleurs si y a des nana ici qui veulent s'éclater, on vient d'amener la viande fraiche... Adressez vous à Arlequin....
Lun 2 Avr - 15:59 (2012)
Torsten
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Les trois mains se croisèrent, mais une seule, plus rapide et déterminée partit avec le sac. Visiblement, Torsten ne pourrait pas non plus compter sur les "mâles" du groupe. Il se contenta de répondre par un hochement de tête à l'amant de May. Qui elle lui tendait la main, il y reporta son attention. Torsten n'avait pas serré une main depuis une éternité, il fut un peu surpris mais réagit rapidement et enveloppa la main de l'asiatique et veilla à ne pas appliquer trop de pression. A vu d'oeil, l'allemand mesurait presque deux mètres et pesait plus de 100 kilos, autant dire qu'il ne jouait pas dans la même catégorie.

-Enchanté.

Il voulu suivre la présentation avec attention, cherchant à se rappeler les noms de chacune mais quelques détails le perturbèrent rapidement. D'abord le collier de bite qui pendait au cou d'une belle asiatique et puis la beauté ravageuse de celle avec qui il aurait à se battre, Cali. Il se promit de rester à l'écart de la première tout en se demandant si ces sexes appartenaient aux membres du groupe. Ensuite il eut un soupçon de relâchement, à mains nues il n'aurait pas de problèmes contre la seconde. La longue barbe de Vilmaria le ramena sur terre. A vrai dire, ça leur faisait un point commun. En effet, l'allemand arbore lui aussi une épaisse barbe qui lui cache une grande partie du visage. Il reprit la parole.

-Moi c'est Torsten. J'ai commencé à vous préparer un endroit ou vous installer, je vous emmène ?
Lun 2 Avr - 16:54 (2012)
Vilmaria
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Commence déjà par porter ça.
Un gros sac atterrit au pied du colosse allemand. Vilmaria, avec son tact légendaire, venait de se présenter.
Elle avait déjà rencontré Torsten quand il était venu aider à décharger les vieux chameaux des Faucheuses mais elle n’avait pas jugé utile de lui adresser à la parole. Malgré la bonne volonté du géant pour se rendre utile, il n’avait obtenu de la femme à barbe que de l’ignorance. Elle avait décidé de briser la glace et lui avait donc proposé aimablement de porter un sac. Sans attendre sa réponse. elle lui tournait déjà le dos et retournait auprès de ses Sœurs.


L’Amazone était moins enthousiaste que leur chef. En même temps, elle n’était jamais enthousiaste, sauf peut être à l’approche d’un massacre, ou après avoir battu leur esclave. Elle n’aimait pas les communautés. Elle n’aimait pas la foule. Et l’activité bouillonnante du volcan et de ses alentours la dérangeait. Elle se méfiait de tout et de tout le monde même si Aglaë leur avait dit qu’elles ne craignaient rien. Il y avait trop de monde ici, et surtout parmi les nouveaux arrivants, beaucoup de gens susceptibles d’avoir quelques rancœurs. D’ailleurs, elle reconnut Zurvana qui était en bien meilleure forme qu’après leur première rencontre où les compagnons de la demoiselle avait péri après un affrontement avec les Faucheuses. C’était juste après le massacre du groupe de Yarvik… Encore une sombre histoire que les Shangri Lais n’avaient certainement pas oublié. Il y avait tout autour d’elles des ennemis potentiels ce qui faisait craindre à Vilmaria que tout pouvait déraper à tout moment. Elle avait promis de se tenir tranquille, mais elle savait que ce serait dur de rester ici longtemps sans qu’aucun accroc n’ait lieu.

Et puis il y avait le mode de vie des habitants, si différent des règles du groupe. Autant elle était prête pour un combat contre un vieil ennemi revanchard, autant elle se sentait mal à l’aise de voir tous ces Mâles en liberté sachant qu’elle ne pouvait pas intervenir pour changer ça…

Perdue dans ses pensées, elle suivait le groupe et espérait vite trouver un endroit pour s’isoler un peu. Elle avait besoin d’un peu de calme, de repos, et surtout de ne voir aucun esclave potentiel près d’elle.
Lun 2 Avr - 18:10 (2012)
Etienne
Le Comité

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 247
Localisation: TGV 5193, Voiture 7, Place assise 86 côté fenêtre

Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Quelques heures plus tard, alors que tout le monde est bien installé, un nouvel événement risque de chambouler la " tranquillité " du groupe.

           _______________________________________________________________________
 


Surplombant le spa, 2 silhouettes gesticulent dans dans tous les sens. En se penchant sur les cris on peut dire sans trop de mal qu'ils sont bien alcoolisés ( au minimum ). Puis petit à petit, elles se rapprochent, désormais on peut clairement voir un homme et une jeune femme, bras dessus, bras dessous, avançant difficilement vers le groupe. On peut parfaitement les entendre, l'une parle allemand l'autre l'imite plus pour la forme.  
 
Nul doute possible, il s'agit bien d'Arlequin à droite, et à gauche une blonde en uniforme mixte couleur felgrau à moitié ouvert accompagné par une jupe de la kriegsmarine. Ils continuent leur progression jusqu'à finalement arriver vers la horde quasi féminine, puis après un salut militaire plus qu'approximatif la jeune femme entame la conversation. 




 
GUTEEEEEEEEEEN TAAAAAG ! ICH BIN VOLLLLKSTUUUURM ! Z'auriiez pas du whisky en rab' parc'que moi et mon Kameraaaad on en a plus la bouteille...S'est cassé la gueule cette miststüüüück ! En plus il a trouvé un üüüber mélange avec un truc violet sucrée super booooooooon, ça dooonne chaud mais c'est bon pas vraii ?
Lun 2 Avr - 21:58 (2012) MSN
Arlequin
Les irréductibles

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2012
Messages: 105

Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
** Le duo avance bille en tête vers le groupe. Arlequin, dans un état assez lamentable, ne calcule pas le groupe vers lequel ils se dirigent. Ce n'est qu'à quelques mètres qu'il réalise qu'il s'agit de May et ses Soeurs. Il s'arrête brusquement et fait limite un pas en arrière tellement il titube.  
Là, c'est clair, il a beau être raide, il subi une belle redescente sur terre. Un instant, son visage se ferme et son regards se pose sur la cheffe Faucheuses. Mais la prise d'alcool et de drogues en tout genre est trop fraîche et les effets psychotropes reprennent leurs droits rapidement. Le jeune homme ne peut s'empêcher de glousser lorsqu'il entends l'allemande déballer toute l'histoire.  
Puis soudain il se poste droit comme un "i" face au groupe et entame un salut militaire en tentant de garder son sérieux. ** 
 
- Chaïchzeuuh ! GUUTEEN TAG ! 

_________________
Si tu me donnes tes ananas, moi je te donne mes noix de coco....
Lun 2 Avr - 22:01 (2012) Visiter le site web du posteur MSN
Mitsu
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Mitsu était resté un peu en retrait, comme d'hab ...toujour loin, mais toujours presente. une ombre malsaine capable d'etre toujours là, au mauvais moment, au mauvais endroit ......pour les autres ...

elle s'extirpe de la zone sombre pour tranquillement se rapprocher de celle qui dirigeait les Faucheuses..

lentement la paleur du soleil d'hivers laisse entrevoir la jeune femme ..un bon metre soixante dix, brune presque jais. la chemise entre-ouverte d'une couleur douteuse, cerrtainnement blanche a l'origine, laissait apparaitre de vilaines blessures, a moitié cicatrisées, pourtant en y regardant de plus pres, on aurait juré qu'il s'agissait de blessures anciennes. Son jean ajusté pouvait affoler la plupart des hommes mais sans regard en reffroidissait plus d'un. Aucun humanité, aucune émotion, aucune vie n'animait ses pupilles dilatées....rien , le néant .....c'est deux puits sans fond menant directement aux abysses qui scuttaient la petite troupe. a sa ceinture un 45 le chien relevé dors paisiblement alors que dans son dos, Renaissance Spirituelle est sagement en alerte, un cartouche dans la chambre....
a la main pends un sac fait par un vieux t-shirt noué, il contient une boule d'une vintaine de centimetres, des goutte d'un liquide foncé tente de s'en échapper

Mon-chalamment elle finit par arriver devant le spa....marque un instant.....et .....

Voila pas que Volktrum débarque, bourré comme une cantine ....

En un instant, le t-shirt décrit des larges cercles au dessus de la tête de l'asiatique et s'abat avec une force inouîe sur celle de la jeune allemande....instantannement le tissu se déchire, libérant une tête de femme décapitée qui ricoche sur les flots...

S'en attendre la fin de la chute de Volk, chizuna est sur elle .....le 45 a été oté de son logement et s'est enfoncé dans la gorge de Volk pour la maintenir au sol. C'est dans cette position qu'elle s'adresse aux Faucheuses ...avec un ton amical, presque dénoué de tout attachement pour ce qui vient de se produire deux seconde auparavant et Volk qui doit subir son etreinte.

Salut a vous ....content d'votre arrivée au volcan, effectivement ...on est tranquille ici, les moeurs sont libres...et y qu'une seule regle

si une d'entre vous souhaite completer son collier d'bite sans mon accord ou celle de Carl et PMO, ca s'ra la derniere fois qu'elle f'ra la teuf ...

j'espere qu'j'aurai pas à repeter ..

Ah ouaip, j'manque d'respect...m'appelle Chizuna....Chizuna Mitssukooô.. j'gere le volcan avec PMO et Carl..j'suis aussi l'gardienne de la reserves ...

y a des question  ?
Lun 2 Avr - 22:15 (2012)
Etienne
Le Comité

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 247
Localisation: TGV 5193, Voiture 7, Place assise 86 côté fenêtre

Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Déjà bien mal en point à cause de ses derniers excès, un coup de boule au sens propre du terme, et une furie avec un crache frelon en 11,43, la blonde chercha un moyen de dire un petit bonjour, de quoi détendre l'atmosphère ou un truc dans le genre. Mais rien à faire avec autant d'acier dans la gorge c'est plutôt difficile de construire une phrase. Tout en grimaçant, elle soulève sa main vers la tête, fait un salut plus que timide puis regarde à droite à gauche pour comprendre un peu ce qu'il se passe.
Lun 2 Avr - 22:30 (2012) MSN
Arlequin
Les irréductibles

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2012
Messages: 105

Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
** Alors que les évènements s'enchainent à vitesse grand V devant son regard injecté de sang, Arlequin tente de rattraper son train de retard. D'abord mollement en regardant Volk et son chibre métallique en bouche, puis il fronce les sourcil comme pour se convaincre lui même qu'il est apte à suivre les évènements. Plusieurs idées assez farfelus lui traversent l'esprit : sortir son Caïman et cramer le cerveau de Chizuna, engueuler May pour qu'elle intervienne, s'évanouir comme une pauvre merde ou bien essayer de calmer le jeu. Finalement, il reste planté là, bouche demi ouverte, l'oeil hagard et "une vie" qui défile devant. **


- Beuuh ? 


** C'est tout ce qui sort du cerveau réduit en bouillie par les drogues. **

_________________
Si tu me donnes tes ananas, moi je te donne mes noix de coco....
Lun 2 Avr - 23:07 (2012) Visiter le site web du posteur MSN
Vilmaria
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Pourquoi fallait-il que ça parte en vrille tout le temps ? Un instant de calme, c’était trop demander ? Les Faucheuses n’avaient pas eu le temps de s’installer que la situation était déjà tendue. Et en plus c’était Arlequin qui se faisait remarquer. Vilmaria aurait bien voulu envoyer son poing dans le nez de l’esclave mais il y avait plus urgent. Elle avait reconnu Volksturm  et cette dernière était dans une situation pour le moins… inconfortable. Il fallait désamorcer tout ça, que tout le monde reprenne son calme, et qu’on évite de refaire la déco avec la cervelle de l’allemande. Cependant les deux saoulards ne s’en tireraient pas comme ça, mais les Faucheuses règleront leurs problèmes entre elles.
L’Amazone prit la parole et s’adressa à la femme qui tenait l’arme qui étouffait Volksturm.

Sœur Chizuna,
Je m’appelle Vilmaria. Enchantée et merci de nous accueillir au volcan. C’est pas courant qu’on nous ouvre les portes gentiment. D’ailleurs on a plutôt tendance à les défoncer les portes quand on nous ouvre pas.

La femme à barbe sourit. Le fait que ce soit une femme qui s’était présentée devant elles, malgré les circonstances, la soulageait. Elle aurait eu beaucoup plus de mal à remercier leurs hôtes si ça avait été un Mâle qui les avait accueillies.

Plus sérieusement, je crois que les consignes ont bien été comprises, on fera le nécessaire pour ne pas se faire remarquer et ne pas causer de problèmes.
Et pour les deux guignols qui font trop de bruit, nous allons nous occuper de remettre les choses au clair avec eux. Ils ne resteront pas impunis, surtout l’esclave.


Et pour tenter de détendre davantage l’atmosphère, elle ajouta :

C’est inadmissible leur comportement ! Commencer à faire la fête sans nous, ça se paiera !

Elle finit avec un sourire peu convaincant, espérant juste que Chizuna rangerait son arme et que les présentations  se poursuivront plus calmement.


Edit Ag' : écris plus foncé, j'arrive encore à lire ^^
Mar 3 Avr - 11:54 (2012)
Ragougnasse
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Un grand classique. A peine les Faucheuses arrivée que c'est déjà le bordel. Des gens bourrés, des têtes coupées. Et vas-y que je te gueule des trucs en allemand. Et vas-y que je te menace avec un flingue. Pour autant que Ragougnasse puisse juger, Chizuna aurait parfaitement pu faire partie de leur équipe. Elle avait l'air aussi violente et cinglée que la plupart d'entre elles.

Ragougnasse jeta un regard à Torsten avec un léger sourire. Il avait l'air plus calme, lui. Fonctionnel. Voilà le mot qu'il lui inspirait. Elle lui glissa un mot :
"On s'ennuie pas une seconde avec nous hein ?"

Puis l'Amazone rattrapa la tête qui avait volé, la tenant par les cheveux pour la regarder dans les yeux. Un regard pour Chizuna désormais :

"Bonjour, je suis Ragougnasse, avons-nous le plaisir de connaître cette boule de bowling là ?"
Mar 3 Avr - 17:18 (2012)
Torsten
Invité

Hors ligne




Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes. Répondre en citant
Torsten se contenta en silence de suivre la trajectoire de la tête filante. Il pencha doucement la tête, s'assurant qu'il ne connaissait pas ce visage, puis suivit les débat tout en admirant sa compatriote beuglarde qui se retrouvait à sucer le flingue de Chizuna. Il commençait à cerner la responsable de la ville, si on pouvait la remarquer c'est que ça allait saigné, il vit partir le coup avant tout me monde. La blonde faisait la parfaite victime, ce qui était à vrai dire un peu décevant, ces filles se comportaient comme des clichés de soldats cruels...Une faucheuse coupa sa réflexion sur la représentation phallique de l'arme de l'asiat, qu'est ce qu'elle croyait celle la ? Qu'il était né de la dernière pluie ? La mort et le sang était la seule chose qui se faisait bien dans ce bouge...Il ne répondit pas, attendant la suite, avec un peu de chance on aurait droit à d'autres clichés, comme un combat de boue.


Dernière édition par Torsten le Mar 3 Avr - 23:16 (2012); édité 1 fois
Mar 3 Avr - 21:38 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Pire qu'une nuée de sauterelles, un groupe de femmes.

Aujourd’hui à 12:15 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com