le fofo! Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Deux corps bouillants pour une nuit torride.

 
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Sujet précédent
Sujet suivant
Deux corps bouillants pour une nuit torride.
Auteur Message
Cali
Invité

Hors ligne




Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Ce fut la première fois de sa vie que Cali à apprécier de la musique, en général elle trouvais ça ennuyeux, ça lui donnais mal à la tête, à chaque fois elle préférais se tirer bien loin plutôt que d'écouter, et elle pensait que se soir ça serais pareil, mais finalement non, à part une ou deux chanson qu'elle n'a pas aimer mais qui était quand même supportable, tout le concert était vraiment génial...

Elles était puissante, son corps vibrer sous le son toujours plus intense de la guitare, à chaque morceaux fini elle était à deux doigts d'en réclamer une suivante, mais finalement les autres le faisait très bien à sa place...

Mais il n'y avaient pas que la musique qui rendait la soirée plaisante, il y avaient aussi le guitariste... John... Elle l'avaient déjà bien repéré pendant le ptit trajet en bateau, même si beaucoup de son attention était porté sur Aglaë sa déesse incarnée!

Elle la fixée tout le long du concert, et quand la fin fut arrivé elle avaient rapidement remarquer son petit coin de repos, en même temps il ne se cachait pas non plus en se mettant près d'une des table à boisson.

D'un pas lent mais sur elle s'avance vers lui un petit sourire coquin aux lèvres sûrement qu'elle avaient déjà quelques idées en tête, pour la soirée elle c'était fait belle pour l'occasion car elle savaient qu'il jouerais se soir.

Elle porte une mini robe noir très moulante, un peut sale et déchiré à certain endroit mais qui n'est pas pour le moins très sexy, la coupe du décolleté offre une très jolie vu sur sa poitrine, une paire de petite chaussure a talon, voilà sa tenue.

Au bout de quelque marche la voilà face au grand blond, une main sur la hanche avec le beau sourire au lèvre elle lui dit.

Bonsoir John.
Sam 14 Avr - 20:11 (2012)
John
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 483
Localisation: Techno-Valhalla

Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
La soirée battait à son plein, il y avait une bonne ambiance générale, et la bouffe était succulente ! Ils avaient tout donné sur la scène, Smoker et lui avaient bien choisi les chansons. Une soirée qu'on n'allait pas oublier de si tôt.


Il transpirait à grosses gouttes et s'était rapidement dirigé vers le bar une fois la dernière chanson achevée. Il se rafraîchissait à l'instant même avec un mélange d'alcools forts. Son rythme cardiaque redescendait lentement. Il vit arriver au loin une jeune femme aux superbes atours. Il la fixa. Elle le fixait. Elle avait l'oeil lubrique de ceux qui ont une certaine envie dévorante. Elle était magnifique, avançant vers lui, le feu de joie brulant dans son dos, la peau rendue humide par la chaleur du bucher. Sa tenue moulante avec ses déchirures exactement aux bons endroits, cette poitrine alléchante, ce fessier prometteur. Généralement toujours partant, il en aurait fallut si peu pour que le désir monte en lui. Mais cette fois-ci son compteur explosa. Son sang bouillonna, son rythme remontant en flèche de même que son adrénaline. Ce soir il y aurait de la lutte, et il espérait que cela durerait longtemps.




Il prit un air détaché quand elle arriva, mais il continuait à la dévorer des yeux et faisait bien en sorte qu'elle le remarque.


Hey ! Salut toi.


Il l'avait déjà rencontrée, elle lui avait plu mais le contexte faisait qu'il ne s'en était pas plus formalisé. Il essayait de se souvenir de son prénom. Il s'extirpa de cette situation en engageant plus profondément la conversation.


Alors ma belle, t'apprécies le show ? La vue ?
Sam 14 Avr - 20:45 (2012)
Cali
Invité

Hors ligne




Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Son regard ne le lâche pas, ça pourrais même le souler si lui n'était pas intéresser, mais apparemment c'était le contraire, il la reluquer bien, et sa tenue semble lui plaire.

Elle se demanda si il se rappelait d'elle, faut avouer qu'ils se sont très peut parler pendant le bref voyage, en tout cas si il ne se souvenais pas de son prénom il n'avaient surement pas oublié son visage.


Oui j'ai beaucoup aimer, elles était terrible ces musiques! Merci!


Elle ne sais ni quoi lui dire ni quoi faire, a force de le reluquer elle remarque que son verre et vide une bonne excuse pour ne pas rester la a rien faire.

J'peut te servir autre verre?

Le beau blond le lui tend, elle prend l'objet et lui tourne le dos, espérent qu'il profite bien de la jolie vu qu'il lui offre, elle remplie le récipiant et reviens vers lui, avec beaucoup d'audace et sans gène, elle s'assoie sur ses cuisse croisant lentement ses jambes et lui tend le verre.
Sam 14 Avr - 21:08 (2012)
John
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 483
Localisation: Techno-Valhalla

Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
La première chose qui lui passe par la tête quand la jolie se tourne et s'éloigne c'est "Dat ass !"
Il en avait vu beaucoup passer des fessiers, mais les ravages du désert ne permettaient habituellement pas qu'ils soient si bien conservés. Le Colonel Popolle s'en réjouissait déjà et tappait fort, reclus dans son slip, n'attendant que de voir la lumière pour lancer l'assaut.


Ses pensées s'égaraient, il commençait à fantasmer et à se dire que cela serait peut-être le meilleur coup de sa vie. Que cette nana était chaude comme la braise ! Il la regardait, remplissant son verre tout en jetant des coups d'oeil vers lui. Il se félicita d'avoir organisé cette fête, rien que pour ça, ça en valait la peine.


Elle revenait enfin. La courte attente lui avait paru bien longue, impatient qu'il était. Il l'observa une nouvelle fois sous toutes ses coutures. De longues jambes luisante, une taille de rêve, une poitrine à faire bander un prêtre, et un visage angélique aux airs diaboliques.
Arrivant à lui, elle s'assoit sur ses cuisses, de côté. Il appréciait de plus en plus cette nouvelle ère... Passant son bras droit dans son dos pour la rapprocher légèrement de lui, il prend de l'autre main le verre qu'elle lui tend tout en la fixant dans les yeux et la remercie en hochant la tête. Il boit une gorgée avant de poser son verre sur la table.


Il la rapproche lentement vers lui, leurs visages se touchent presque. De sa main gauche il caresse tendrement les cuisses de Cali. Il remonte petit à petit, passant sous la robe. Peut-être sent-elle la bosse de son pantalon contre ses fesses. Quoiqu'il en soit, c'est une large main qu'elle peut sentir prenant son postérieur. Il pose ses lèvres contre celles pulpeuses de sa partenaire et l'embrasse langoureusement, collant sa langue contre la sienne.
Sam 14 Avr - 22:56 (2012)
Cali
Invité

Hors ligne




Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Le technoviking ne fais pas trainer les choses et cela lui plait, elle n'attendais que ça, à peine assis sur lui le voilà en train de la tripotée, et de lui dévorer la bouche... A peine assis sur lui, elle sentait déjà la bosse sous le pantalon, d'ailleurs John avant de l'embrasser a pu remarquer un très large sourire sur le visage de la belle et un air de fierté.

Le baiser devient de plus en plus langoureux, les langue danse et l'envie monte très fortement chez les deux amants de se soir... La main de John qui s'approche de plus en plus de son fessier remonte aussi cette petite parti de sa robe, Cali à le cul nu devant tout le monde mais cela ne semble pas la déranger.

Elle écarte lentement ses jambes tout en continuant de l'embrasser, elle prend sa main et la mène vers son sexe nue, elle ne portait pas de culotte se soir la et elle a surement fais exprès.
Sam 14 Avr - 23:16 (2012)
John
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 483
Localisation: Techno-Valhalla

Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Ho la coquine, elle le prend par la main et passe directement à l'étage supérieur. Se laissant guider, il pénètre le sacro-saint temple de la féminité, du désir, de la jouissance. Il commence un va et vient avec ses doigts et joue avec les lèvres vaginales de Cali. Il la change légèrement de position pour que son dos s'appuie sur son torse et baisse son autre bras pour venir enfoncer son pouce dans l'anus soyeux de la belle créature. Il la sent respira plus bruyamment, au rythme du mouvement de ses doigts. Elle commence à gémir de plaisir pendant cette double pénétration digitale.


Malgré le bruit ambiant des festivités, des fesses à l'air ça ne passe pas inaperçu, même ici. Ceux qui étaient là un peu par hasard ou qui ne voulaient pas venir au début étaient maintenant captivés par le spectacle qu'ils donnaient. Ils avaient trop une tête d'affamés pour être réglos. Baiser en publique il aimait bien, mais seulement quand c'est lui qui décidait de se montrer. Là ça s'était imposé et il n'y avait aucune provoc' là-dedans.


Laissant ses doigts dans les orifices mais écartant les autres, il soulève Cali qui avait passé ses bras autour de son coup. Dans cette position-là, les fesses entre les mains, les doigts pris, on aurait dit un joueur de bowling.
Sous les regards déçus des badauds, il emmène sa déesse d'un soir dans sa piaule qu'il ouvre d'un grand coup de pied dans la porte. Il l'embrasse tout en la déposant sur le lit. Sur le dos, elle écarte ses jambes, le regardant, le défiant de venir.


CHALLENGE ACCEPTED.


Il déboutonne sa ceinture, il déboutonne son futal, plonge sa main dans son calbut' et en sort son sexe turgescent qu'il présente à la jeune femme. Voyant son regard devenir encore plus coquin, il se baisse et caresse doucement le vagin de Cali du bout de son gland, sans le pénétrer. La cyprine commence à le recouvrir, il se redresse, prend le visage de sa partenaire d'une main pour le dresser vers lui et lui enfourne le sexe dans la bouche en commençant quelques va-et-vient. Il plonge l'autre main dans son décolté pour en sortir les deux seins ronds et les malaxer tout en accomplissant sa jouissive besogne.
Dim 15 Avr - 00:12 (2012)
Cali
Invité

Hors ligne




Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Se montré comme ça au public, les parti intime a la vue de tous, se faisant doigter et jouïr devant tout le monde, elle ne l'avaient jamais fais, et ça lui plaisait beaucoup, elle a rarement été aussi excité elle qui ne supporte pas qu'on lui donne des ordres sexuellement c'est différent elle aime êtres à la merci de son ou peut êtres ses maitres...

La main qui torture son vagin est trempé, l’excitation qu'elle ressent se soir la fait devenir femme fontaine, parfois une de ses main viens appuyer sur l'une de John pour qu'il y aille plus fort, et elle en redemande encore et encore, mais au bout d'agréable minutes l’exhibition est fini... John l'emmène dans sa chambre, avec se vacarme elle aurais que cru que la porte avaient exploser, mais non c'est que juste que le blond était un mec balèze.

Elle avaient l'impression d'êtres une princesse quand il la déposa sur le lit, ce qu'il y avaient de drôle chez lui c'est son côté de gros bourrin et ce petit soupçon de douceur, rare mais parfois présent.

Sa bouche n'avaient jamais été aussi écarté, le technoviking ne rentrait pas dans la catégorie petite bite ça c'est clair, pourtant sa queue n'avaient pas trop de difficulté a pénétrer sa gorge, Cali y allait avec sauvagerie et acharnement, il ne doit pas y avoir plus excité qu'elle se soir.

Dim 15 Avr - 00:30 (2012)
Smoker
Invité

Hors ligne




Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Smoker était un déchet humain... Pour le coup, Ragougnasse pouvait le dire et même le prouver. Le vieillard était un concentré de drogues et d'alcool et son corps entier se désarticulait sur la scène dans les soubresaut immonde de ses hoquets spasmodiques et glaireux... Pourtant, il était encore sur scène, entouré des flammes du Burning Man. Les Basterds Records assurent le show jusqu'au bout, même quand la moitié des musiciens est partie et que le chanteur frôlent l'overdose létal accroché à son micro.


Le regard du vieillard ignoble circula sur tout le spa... C'était une putain d'fête.... Une orgie... C'était l'Burning Man... Tartinant sa gueule de maquillage et avalant un cachetons d'excta au passage, l'ancêtre se recoiffa et pu alors voir John s'enfiler une des Amazones. Smoker éclata de rire et de toux dans le micro, provoquant un larsen qui assourdit une partie du public, fit beugler une autre et termina d'indifférer la dernière...



Se tournant  vers ce qui restait de musiciens au groupe (à savoir pas grand monde sinon quelques clampins que les Basterds Records avaient réquisitionné pour jouer à leurs places quand ils quittaient la scène) il beugla.


"Allez, allez, Kooorg keuuurg... faut d'la musique d'ambiance... j'veux que ça sente le cul à travers vôtre son..."


Et à défaut de sentir le cul, c'est une voix immonde qui résonna bientôt sur le volcan, à nouveau, berçant les coups de reins et bénissant les futurs bambins difformes qui naîtront peut être de cette orgie Apocalyptique.




Quand il arréta d'aboyer dans le micro, ce ne fut que le temps de s'enfiler une rasade de son alcool perso : du liquide céphalo rachidien distillé... Un truc qui vous démonterai un pachyderme en rut mais qui semblait avoir des effets absolument contraire sur le vieillard cancéreux... La preuve, voila que le micro pleurait encore...

"Pour vous Mesdames et Mesdemoiselles, parce qu'on vous aime d'nos petits coeurs KOOOORG Kooeruuurg koeuuurg..."



Au dernier "REEEeEeEEEed KOooorg keuuuurg" Smoker fourra ses mains dans les poches de son Trench et balança des poignets entières de cachetons rouge sang sur le public et sur les couples... Il en profita pour en gober trois, ce qui arracha assez vite à son corps des tremblements suspects et un filet de bave noirâtre... Les cachetons étaient une drogues plus ou moins artisanales à base d'excitants divers, de viagra et d'amphet... Le tout tassé avec ce qu'il faut d'excta et de crack pour rendre l'effet un peu plus hasardeux... Vous pouviez vous retrouver avec la trique de vôtre vie ou avec vôtre dernier arrêt cardiaque... Au choix...

"Et Maintenant messieurs, on garde l'rythme ! KOooorg keuuuurg..."

Smoker récupéra un chapeau sur la scène, le cala sur son crâne immonde... Ses yeux disparaissaient sous le bord du couvre chef et seul son sourire d'infâme vieillard était visible. Droit comme un piquet, le micro en main, Smoker entama une chorégraphie de cadavre en mouvement, de pantin désarticulé dans les mains d'un marionnettiste fou... Bref, la vieille charogne se déplaçait comme une hallucination collective sur la scène en bavant et toussant une nouvelle chanson...



Quand il arrêta de se mouvoir, il était plié en deux, le chapeau au sol, accroché au micro et se balançant d'avant en arrière et de droite à gauche, à la limite de la chute mortelle dans les flammes... Mais contre toute attente il se releva et termina...

"Une dernière pour le moment, parce que la nuit n'est pas finie Koooorg keuuuuuurg... Je la déie tout particulièrement à une irradiée qui nous est chère à tous KOoooorg keuuuurg koeuuurg... J'veux bien sûr parler d'nôtre boss adorée, de la bassiste des Basterds Records mais aussi la femme la plus détestée du Fract : Aglaë !! Koooorg keuuuuuurg...."

On ne saurait pas vraiment dire si l'hommage était sincère mais en tout cas Smoker mit du cœur à la chanson...



Peut être un peu trop de cœur d'ailleurs, puisque à peine finit, il balança un coup de pied dans le micro et se vautra de la scène, roulant dans le public... Bousculant au hasard les personnes présente, il se dirigea vers une des tables en se tenant la poitrine, convulsant affreusement dans sa toux en crachant d'épais glaires à la couleur douteuse... Une fois vautré sur la table, il sortit de sa poche plusieurs cachets qu'il avala sans trier, les faisant descendre à grande rasade d'alcools divers... Martelant sa poitrine pour que le mélange passe son œsophage crispé il s'écroula sur un des bancs... D'une main tremblante mais experte, les yeux injectés de sang, il se prépara une pipe d'opium.... Et c'est visiblement ce qu'il lui fallait... Arrêtant de convulser, le vieillard afficha bientôt un large sourire satisfait et il tapa même dans les hors d’œuvres... des genres de saucisses cocktail avec des ongles...


Mâchouillant ce qui était autrefois un majeur , fumant sa pipe, le Smoker était comme un coq en pâte. Il leva ses jambes d'asperge et les posa sur un tonneau pour se caler comme tout vieux qui se respecte... Un petit regard du côté de John pour voir si le gaillard s'en sortait avec sa belle... Quand le malheureux Viking croisa le regard du Smoker, se fut pour voir se dernier lui afficher un large sourire ignoble, un petit clin d’œil et un pouce levé signifiant quelque chose du genre : "vas y minôt, rend fier papa, montre qui c'est le coq"...


Puis l’innommable personnage laissa la jeunesse à ses prouesse pour se concentrer sur l'alcool et la bouffe.


troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad troll dad
Lun 16 Avr - 23:40 (2012)
John
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 483
Localisation: Techno-Valhalla

Message Deux corps bouillants pour une nuit torride. Répondre en citant
Quelle sensation agréable. Il sentait tous les reliefs de la bouche de Cali, et sa manière assez frénétique de parcourir son sexe avec sa langue l'excitait tellement. Au bout de quelques minutes de lavage intensif, il crut bon de diversifier la tache.


Il se releva légèrement, prit la femme par les hanches pour la mettre à genou dos à lui. Il attrapa sa croupe et plongea son visage entre les cuisses. Lèvres contre lèvres, il embrasse désormais le minou de Cali. Il fait jouer sa langue à la manière french kiss, tout en reglissant un doigt dans l'anus s'offrant à lui.


Une fois la cavité assez dilatée, il prend son sexe et le glisse délicatement dedans, le plus profondément possible. Il caresse le dos de sa partenaire, lui tient les hanches ou les seins de ses mains. Et la machine se met en branle. Il part dans une pénétration anale passionnée, allant toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus loin. Il l'entend crier sous lui, il la sent prendre du plaisir. Ses tétons pointent, il les pince légèrement de temps en temps. Il aime le bruit que font ses baloches quand elles tapent contre ses fesses. Son sexe est dur, sa peau tendue, et les parois du rectum font pression sur la chose.


C'est intense, Cali souffle de plus en plus. Elle a déjà joui, et son tour semble arriver. Mais il ne veut pas que ça soit comme ça. Sans crier garde il se retire, attrape sauvagement le corps sous lui et le met en position assise. C'est l'heure de la branlette espagnole. Il presse les seins de Cali l'un contre l'autre pour qu'il puisse dignement accueillir sa béquille et l'y introduit comme si c'était un simple vagin. Il repart à la même vitesse que précédemment, tellement passionnément que le frottement de la peau contre la peau réchauffent leurs parties en contact.


Il lache tout d'un seul coup et éjacule allègrement en plein visage de Cali qui se précipite pour recevoir la semence. Il prend son sexe d'une main et le secoue de haut en bas prononçant quelques mots.


Je te bénis ! Amen ! Hahaha !


Il bifle la Faucheuse avant de lui proposer son sexe à nouveau pour qu'elle le nettoie de sa langue.
Sam 21 Avr - 17:07 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Deux corps bouillants pour une nuit torride.

Aujourd’hui à 22:01 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com