le fofo! Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Sale pute !

 
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Sujet précédent
Sujet suivant
Sale pute !
Auteur Message
Bernard
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 136
Localisation: Dans une montagne de poudre

Message Sale pute ! Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Pendant que tous s'agitaient, Béber poussait mollement son caddie dans les allées de la communauté. Il s'était proposé pour décharger les vieux rafiots accostés au pied du volcan, "parce qu'il voulait aider", et c'est chariot à moitié vide qu'il revint du rivage. Surchargé de camelote par la grosse vogone, il s'était débarrassé du plus lourd sur la route. Arcs, besaces et barils de tisane avaient été balancés dans la première crevasse venue. Il n'avait conservé que quelques bricoles pour donner le change, et bien sur, toute la came qu'il avait pu gratter à Marwan.
 
Devant le bureau vide de l'administrateur, il fouilla son caddie comme un clodo et jeta à terre la camelote qu'il avait remonté. Puis, sans adresser la parole à quiconque, il s'enfuit avec quelques kilos de drogue à l'abri des clapiers.  
 
Sous l'oeil torve des lapins mutants qui commençaient à s'exciter drôlement, Bernard puisa une poignée de C dans un des sacs ricard que contenait le caddie, pour se préparer plusieurs lignes sur un cageot. Il eut à peine le temps de s'en enfiler trois, qu'elle apparue devant lui. Elle, la pauvre fille chétive qu'il avait entubé dans les vestiges d'Ikéa, la dernière personne qu'il avait envie de croiser ici. 
 
Pris de court, Bernard songea un instant à lui briser la nuque et à la jeter au fond du puits, pour la faire disparaitre définitivement du paysage. Mais tout ce qu'il trouva à lui dire sur le moment fut : 
 
Euh... Vas-y entre. Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vu.  
 
Tu veux une ligne ?



Dernière édition par Bernard le Mer 25 Avr - 23:30 (2012); édité 1 fois
Mer 25 Avr - 23:17 (2012)
Bernard
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 136
Localisation: Dans une montagne de poudre

Message Sale pute ! Répondre en citant
Sybille :


Sybille se tient debout prés de l'homme qui venait de la remarquer. 
Elle penche la tête sur le coté, le regarde faire, sans broncher. 
Puis elle vient s'assoir, prés de ce dernier, les yeux rivés sur les rails restant 
 
Vous êtes bernard c'est ça? 
Je vais bien, j'ai un peu "grandi" si vous voyez de quoi je parle. 
Et vous, vous n'avez pas l'air d'avoir..heum..changé.. 

 
Sybille regarde son voisin dont la poudre blanche décore de façon ridicule son nez 
 
C'est autour de ça que votre vie tourne? *bref signe de tête vers la drogue* 
Vous êtes un phénomène. 
Vous me faites penser à un charognard. *petite grimace, pas flatteuse mais dénuée de toute agressivité* 
 
Je pardonne facilement vous savez. 
Je pourrai vous être utile, si jamais nous étions amis. 
Ce qui représente votre vie ..*regarde de manière très neutre ses rails de poudre* n'est pas si dur à trouver. 
Mais je voulais savoir... 
Vous saviez que je me ferai violer par taylor, non? 
Vous m'avez livrée à lui, pas vrai..? 

 
Sybille se tient assise en tailleur prés de bernard, curieuse, mais sans enthousiasme, sans être froide pour autant, de façon très neutre et surtout réservée. 
Physiquement elle n'a pas bien changé, a part que sa coiffure est un peu plus sauvage, que le soleil a doré légèrement plus sa peau, et qu'actuellement, elle ne porte pas de pantalon, mais son t-shirt d'homme, vert kaki comme ceux de l'armée, est suffisamment large/étiré pour qu'elle y flotte et couvrir ses fesses lorsqu'elle se tient debout.
Mer 25 Avr - 23:19 (2012)
Bernard
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 136
Localisation: Dans une montagne de poudre

Message Sale pute ! Répondre en citant
La petite pute. Pour qui se prenait-elle ?  
 
L'homme aux lunettes aux allures de déchet n'avait pas l'habitude qu'on lui fasse la leçon. Avant le crash, la plupart des gens rampaient à ses pieds. Depuis, c'était lui le larbin, mais ses maîtres n'était pas les mieux placé pour porter un jugement moral sur ses perversions. Il se contentaient généralement de le frapper en riant grassement.
 
Bernard sentait monter en lui une colère froide. Le reflet que lui renvoyait cette fille lui était insupportable et effaçait d'un coup les remords qu'il avait ressenti à son égard. Qui était-elle pour le juger ? Cette pétasse qui se baladait cul-nul avait du se faire violer par tous les mâles de la communauté. Et les supplier de recommencer.  
 
Il la toisa du regard un instant, les mains crispés sur son caddie, avant de répondre : 
 
Ah ? Tu n'aimes pas ça toi, la cocaine ? Dommage, c'est tout ce qu'il nous reste de bon. Ca fait passer le gout infect des rations. Mais peut-être que tu le fais passer autrement...

 
Il jeta un regard franchement dédaigneux sur le tee-shirt déformé qui lui couvrait les cuisses. 
 
Effectivement, tu m'as l'air d'avoir changé depuis notre dernière rencontre. Tu as l'air moins frileuse.

 
Il fit un pause en s'avançant sur le flanc du charriot. Puis, droit dans les yeux, emporté par l'insignifiance de son interlocutrice et le sentiment de puissance que procure quelques traces de cécé : 
 
Oui, je savais. Je savais que Taylor te violerait. Qu'il t'enculerait dans ce caddie. 

Mer 25 Avr - 23:23 (2012)
Bernard
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 136
Localisation: Dans une montagne de poudre

Message Sale pute ! Répondre en citant
Sybille :


Sybille hausse une épaule 
 
Tu savais, et ça te laisse indifférent? 
Je veux dire... 
Regarde moi; c'est pas moi qui irait faire du mal à taylor, ou toi, ou n'importe qui ici. 
Donc pourquoi l'inverse..? 
Ca me dépasse.. *moue* 
 

Elle dévisage l'homme quelques instants 
 
T'as des projets dans la vie? 
Avant que la drogue emporte cette dite, vie.. 

 
Sans raison apparentes, sybille s'approche et vient se blottir contre Bernard, sans se montrer envahissante si l'homme se montre retissant. 
 
Qu'est ce que tu sais faire de tes mains?  
Tu as des projets "constructifs" a tout hasards...?

Mer 25 Avr - 23:26 (2012)
Bernard
Les irréductibles

En ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 136
Localisation: Dans une montagne de poudre

Message Sale pute ! Répondre en citant
Bernard resta un instant estomaqué par cette fille qui venait se frotter sur lui comme une chatte en chaleur. Elle essayait de l'ensorceler et il se serait surement laissé tenter par ses charmes, si la pitié dont elle faisait preuve à son égard ne le rabaissait de manière aussi insupportable. 
 
Il la repoussa calmement avant de répliquer, la main posée sur son épaule : 
 
Ecoute moi bien mon petit, il y a des gens ici dont le boulot est de trimer dur pour nourrir la communauté. Ils plantent des patates à longueur de journée, ils filtrent de l'eau à peine potable, ils réparent toutes les merdes qu'on ramasse sur le continent. Ces gens, ce sont des pue-la-sueur qui obéissent bien gentiment aux ordres qu'on leur donne. 
 
Mon boulot à moi, c'est de protéger tous ces tacherons du monde barbare qui nous entoure. Un peu comme ces chevaliers qui protégeaient les paysans contre les pillards. Et la drogue dans tout ça, n'est qu'un outil de travail. Ca permet de tenir le coup, et de bien faire son boulot.  
 
Voilà, j'espère que c'est assez constructif pour toi : Je risque ma vie tous les jours pour que endroits comme celui-ci puissent exister.

 
La main de Bernard quitta l'épaule de Sybille pour lui caresser sa belle chevelure blonde. 
 
 
Maintenant, écoute attentivement. 
 
Toi, tu n'es qu'une fermière. Tu fais ce qu'on te dit de faire. Alors si on te dit de t'agenouiller et de sucer une bite, tu suces cette bite sans discuter. Et si par hasard, il nous prenait l'envie de te planter cette pomme de terre dans le fion, comme ça, sans raison, tu n'aurais pas ton mot à dire.

 
L'intonation de Bernard se fit plus menaçante. Et il tira fermement la tignasse de la blonde pour la forcer à le regarder dans les yeux. 
 
Ai-je été assez clair ?
Mer 25 Avr - 23:28 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Sale pute ! Répondre en citant
Sybille sourit quand il lui parle, mais son sourire s'efface à mesure qu'il se fait menacent. 
Puis elle grimace quand il tire sur ses cheveux 
 
Mfff.. D'accord..c'est clair..Désolée... 
 
Sybille ne résiste pas, l'homme pourrait la balader n'importe ou en la tirant par les cheveux. Résister serait inutile, même si l'homme qui se compare à un chevalier n'a pas l'air particulièrement aguerri 
 
Je travaille..je filtre l'eau, je..aie, j''m'occupe des jardins, de, de faire la viande et, 'ie; je faisais des médicaments aussi avant d'être envoyée à divers tâches! 
 

Sybille porte une main par dessus celle qui agrippe fermement et douloureusement ses cheveux 
 
Je suis sortie déjà pour chercher des vivres à l'oasis, j'ai déjà déchargé! j'..j'ai de la drogue pour vous, je..je me suis prostituée pour ça, comme une monnaie d'échange... 
 
Elle fixe l'homme avec une certaine angoisse, elle sait très bien que Bernard n'est pas n'importe qui. 
Mais en même temps, l'image de Bernard, larbin de Taylor, l’obsède, et aussi d'homme faut qui la livrée à ce Taylor la hante, des souvenirs douloureux, qu'elle revit en regardant Bernard, ridiculement décoré par les traces blanches de poudre au nez. 
 
Soudain, Sybille fronce franchement les sourcils 
 
Tu n'es qu'un larbin, c'est à peine si tu me fais mal, je suis sûre que je peux travailler aussi bien que toi! *elle essaye de se dégager, mais sans plus, visiblement elle n'a pas envie de forcer* 
Hmf! 
Tu veux te prendre pour Taylor et me violer?! 
Bin vas'y je m'en fiche! *elle tente à présent de dégager la main de Bernard, en vain, elle est en position de faiblesse* 
 
Bon fais quelque chose! *s'impatiente*
Qu'est ce que je dois faire te sucer?! hmmfff!! *elle serre les dents, sa respiration se fait plus courte* 
Lâchez moi je n'aime pas être maîtrisée! 
J'ai pas eu beaucoup de drogue je débute, je vais t'en donner jusqu'à l'overdose, car c'est ce qui t'attend minable!!  
Mais lâcheeee moi!!  

 
 
Sybille en a les yeux qui brille, et rougit un peu de colère. 
Son regard est sévère, même si ça ne colle guère avec son "joli minois". 
Malgré tout, Bernard se rend bien compte que la jeune blonde supporte mal d'être maintenue par la tête
Mer 25 Avr - 23:57 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Sale pute ! Répondre en citant
-------Bernard:-------



Non, il n'avait pas été assez clair. 
 
Je vais t'apprendre à la fermer, sale pute.  
 
Il n'allait pas violer cette allumeuse, il n'allait pas lui faire ce plaisir. Bernard en aurait été de toute façon incapable, il fallait juste qu'elle se taise. Et qu'elle disparaisse.  
 
Sybille fut trainée par les cheveux sur plusieurs mètres avant qu'une idée germe dans l'esprit défoncé de son bourreau. 
 
Tu te souviens Sybille ? Quand je t'ai rencontrée, tu me parlais de ta brosse à dent. Tu te souviens de cette brosse à dent ? Oui ? Eh bien je vais te montrer quel dentifrice on utilise chez les basterds. 
 
Après quelques pas de plus, il tira d'un coup sec sur la chevelure de la fille de manière à la rapprocher de lui. Il saisit la nuque de sa victime et plongea franchement sa tête dans l'énorme bouse déposée là par un des lapin des flandres mutant.  
 
T'as quelque chose à rajouter ? Hein ? T'as encore envie de faire la maligne ?" répéta-t'il en maintenant la pression et en la frottant rageusement dans tous les sens. Je suis assez clair ou t'en veut encore ? Hein ? Quoi ? T'en veux encore ? 
 
Au bout de quelque minutes, lassé par ce petit jeu et sentant que la pauvre allait s'étouffer, il la souleva pour lui dire plus calmement : 
 
T'inquiète pas ma petite, je ne vais pas te tuer. Je voulais simplement m'assurer que tu avais bien compris le message. Et je pense que tu m'as parfaitement compris. Maintenant, tu peux aller te laver la bouche en retournant sucer des bites au spa. 
 
Devant le peu de réaction de la fille qui reprenait à peine ses esprits, Bernard la fouilla pour lui soutirer ses cachetons, puis l'empoigna par une jambe pour la jeter dehors. 
 
Allez, j'ai plus envie de te voir. Dégage. 
 
Bernard n'avait jamais été friand des tortures basterds, mais il fallait reconnaitre qu'une bonne humiliation faisait parfois un bien fou. Et c'est parfaitement apaisé  
qu'il alla s’allonger sur la paille d'une des cages vide. La gamine n'allait plus la ramener de sitôt. Il pouvait tranquillement s'allumer une bonne petite pipe d'opium avant de piquer un somme bien mérité. Sa remontée en caddie du volcan l'avait épuisé.
Jeu 26 Avr - 00:01 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Sale pute ! Répondre en citant
-----Sybille:----



Sybille vient de se faire jeter comme une mal propre par bernard. 
Elle pleure doucement, doucement car elle a de nombreux relands, prête à vomir, le visage couvert d'une fine couche de merde.. 
Elle s’essuie le visage, a du mal à respirer entre ses sanglots et dégouts. 
Elle décolle des morceaux collés à ses cheveux... 
Elle pleure aussi sa drogue, enfin, les remerciements pour ses efforts... 
Assise au sol, tête penchée en avant, visage face au sol, elle redresse lentement la tête vers l'homme qui l'a déjà oubliée, et qui va pour dormir. 
Les doigts fins de sybille se crispent dans la neige... 
 
Sale pute! je suis une sale pute! *toute rougie de colère, honte, et dégout, les yeux brillants et pleurant à chaudes larmes* 
 
Mais toi aussi tu es une pute! celle de Taylor! Larbin! *toussote, et crache, ne supporte plus l'odeur qui hante son visage* 
 
Nhhaaa..c'est ... 'spéce de!! *trouve pas ses mots, n'a pas aussi suffisamment de voix pour déranger l'homme pourtant pas bien loin*
 
 
Sybille s’effondre, se cache le visage dans la neige. Mais la morsure du froid n'est pas agréable... 
Elle renifle, se redresse, un peu calmée, les idées "rafraichies". 
Assise, les jambes légèrement écartées, genoux repliés, elle a les talons aux fesses. 
Les mains rougies dans la neige, elle regarde la marque de son visage dans la neige blanche, et accessoirement, les traces marrons qu'elle a laissé... 
 
On dirait clairement un bébé qui pleure. Mais c'est une jeune femme. Un bébé ne pense pas à se rendre, mais elle, l'idée la hante. 
 
D'abord, elle regarde autour d'elle, se lève péniblement, après une petite chute en essayant de se lever la première fois. 
Sybille galère, elle se bat seule, contre sa faiblesse. 
Une fois debout, elle marmonne en direction de l'homme reposé 
 
Fuck you... *s’essuie le visage* 
Je suis une pute, ok, on va joué à ça, je vais te faire un coup de pute.. *Fais un beau doigt d'honneur en direction de l'homme qui évidement ne se doute de rien* 

 
Sybille part discrètement dans un des nombreux bassins du spa. Celui ci est peu visité, pour la simple cause, c'est que ce bassin est plutôt froid, contrairement à d'autre. Mais c'est ce qu'il lui fallait, se rincer, se laver, seule, loin des autres. 
Même si quelques passages se font par ici, elle espère ne croiser personne. 
Une fois son bain pris, elle part se réchauffer prés d'un feu. 
Personne n'est venue la voir dans son petit spa tiède. 
Peut-être que personne ne la vue. 
Elle regarde les flammes dansaient. 
Elle remue le bout de ses orteils, prés des flammes, tend les mains vers ces dernières, et de temps en temps se frotte le visage, redevenu doux et propre. 
Certains voisins la remarqueront peut-être passive, et calme. Comme très fatiguée. 
Et c'est le cas. ceci dit, elle n'oublie pas, elle réfléchie. 
Elle pense... 
"ce type là, il est pas si fort. Je vais l'avoir!" 
Elle plisse les yeux, regarde en..l'air. 
"... mais les Basterds vont me tuer." 
Elle baisse les yeux vers les flammes et se pince les lèvres, comme angoissée. 
"Silve, Soviet.. Joy.. Oh non je veux pas mourir!" 
Elle secoue rapidement la tête... Devant le regard amusé ou inquiet des autres qui se réchauffent eux aussi autour du feu. 
Elle soupire, et fronce légèrement les sourcils: 
"Est ce que je pourrai tuer ce type..?" 
Elle regarde son voisin, pleine de compassion et sourit à ce dernier, qui semble confus. 
"Non je ne pourrai pas... J'oserai pas, je veux pas..." 
Elle reporte son regard sur le feu, convaincue qu'elle ne pourra pas prendre la vie d'un homme ou d'une femme. 
Elle croise les bras. Sybille se creuse la tête... 
Soudain elle sursaute presque. 
Elle ouvre de grand yeux, se voit traversée d'une énergie et de son enthousiasme habituel. 
 
Oh je sais je sais! *ricane, regarde ses voisins* 
Je sais qui je vais aller voir! 
Oui oui oui! *Ses voisins n'ont pas le temps de répondre* 
Vous allez voir, je vais me "démerder" et faire un "coup de pute" parce qu'il m'a mise dans la merde et m'a traitée de pute! Oh oui! 
Tout le monde peut me violer? Bah oui c'est facile! 
Et j'aime ça? 
bah je crois! *la jeune blonde donne l'impression de délirer* 
Mais on s'en fou: y'a des choses à pas faire! 
Moi je vous fais pas de mal, ok? 
Moi je veux bien être traitée comme une esclave ou une catin, je m'en cogne les ovaires! 
Mais je veux être protégée, et pas l'inverse! 
Okay?! *elle se lève* 
Alors quoi?! Oui, je vais me rendre! voilà! J'ai mon idée, et si sa marche, il va regretté! 
Et après, hein! 
Je veux pas mourir. 
Je veux rester là. Avec vous. Et bin je vais gagner ma place! Ou essayer! 
Sinon je vais finir comme Dame Baya. 
Et ça je veux pas! *elle frissonne* 
Je prends soin de mon corps et c'est surement pas pour le briser comme ça. 
Et je veux pas être trainée dans la merde!!! *tape du pied dans la neige dans un petit bruit léger et sourd* 
 
vous voulez parier que je peux lui faire peur? vous voulez pariez? On parie mon cul? hein? ma chatte? ma bouche? Je crois que c'est tout après, à moins que vous soyez bizarres, je dois rien avoir d'autre d’intéressant. 
Mais si je gagne! 
Je gagne ma place!
...
Tsss! *elle boude le feu et sa compagnie en leur tournant le dos* 
C'est ça, je suis trop conne. si je le blesse je me fais tuer et manger. 
*Elle se rassoit prés du feu et ses occupants* 
Ouais ouais je sais je suis folle! 
Mais non, je suis une pute folle! 
On me trouve gentille, c'est cool, mais moi, je veux faire des choses, je veux un avenir, voilà, je suis trop gentille, bin d'accord. 
Nanard là, je vais lui faire un coup de pute. Oui oui. 
Et puis après je le sucerai jusqu’à ce qu'il me pardonne je m'en fiche je me ferai pardonner! 
Hein. Vous me pardonnerez vous? *la plupart des gens se marrent ou s'en vont* 
 
Oui c'est ça, j'ai personne à qui parler de toute façon. 
Bonjour c'est Sybille le fantôme. 
Ok j'ai compris!  
Bin je vais dormir! 
fuck off! 

 
Puis avec classe et prestige, elle tourne les talons, et s'en va fièrement vers son lit, une idée bien en tête...
Jeu 26 Avr - 00:10 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Sale pute !

Aujourd’hui à 12:23 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com