le fofo! Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Une gamine aux portes de la ville

 
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Sujet précédent
Sujet suivant
Une gamine aux portes de la ville
Auteur Message
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Haletante, une gamine grimpe le long de la montagne, en pestant entre ses dents sur l'absence d'un système de montée automatique... ou tout au moins l'abandon de son poney-esclave, laissé sur le bateau.

Arrivée tout là-haut, elle reprend son souffle, pliée en deux, les mains sur les genoux.
Elle lève la main, voulant visiblement entamer un petit discours... avant de la reposer à nouveau sur son genou.

Arf... Ouais, attendez... attendez...

Voilà!

Enfin, elle se dresse devant les portes de la ville.

Ohé, la haut. Moi c'est Myrtille. Je viens du bateau de M'sieur Thor. Je sais rien faire, mais je le fais très bien.

Car bien se vendre, c'est important. La première impression est toujours la bonne... ou pas.
Lun 11 Juin - 20:13 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Myrtille:
  

Une gamine arrive aux portes de la ville. Après quelques palabres avec le garde de la porte, elle franchit celle-ci puis se dirige vers le spa. 
 
 
Heuuuuu salut?  
 
Petits regards aux alentours afin de se faire une idée du lieu où elle vient d'arriver.



--------------------------------
Sybille:
  


Sybille était allongée dans l'eau, elle se détendait. 
Le visage découvert, hors de l'eau, elle redresse la tête à l'écoute de la petite voix. 
Elle remarque alors myrtille, et se précipite vers l'enfant, comme pour être la première à s'y jeter dessus! 
 
L'enfant peut la fuir, même si, sybille, ruisselante et nue, hors de l'eau, s'hate vers myrtille avec un grand sourire d'une franchise déconcertante, qui peut rendre la situation plus confuse pour l'enfant. 
 
Si sybille arrive à hauteur de l'enfant, elle s'accroupit, affichant un large sourire blanc alors que l'eau lui coule encore le long du visage. 
La femme n'a pas l'air très pudique, et a une bouille mignonne. Prés de myrtille, elle fait un peu gamine ses cotés. 
Les mains de sybille, mouillées, se posent gentiment sur les petites épaules de myrtille, pour ensuite venir la serrer contre elle. 

 
Coucou toi! *souriante, le regard azur de sybille détaille les traits du visage de myrtille, ne faisant que renforcer son sourire* 
 
Je m'appelle sybille. si tu veux, je vais m'occuper de toi. 
Qu'est ce que tu en penses? 
Tu as mal nul part?... *le sourire s'effacant doucement pour laisser place à un visage perplexe et inquiet* 

 
 
Même si myrtille voulait répondre, sybille la regarde de haut en bas. 
L'état de ses chaussures, au cas ou elle s'abimerait les pieds. 
Puis les mains, avant bras, retroussant ses manches si nécessaire. 
Puis, comme une poupée, elle lui tourne le visage, pour voir ses oreilles, puis ses dents, en écartant doucement de l'index la lèvre supérieure de myrtille. 

 
Fais voir, ouvre la bouche pour voir? Hm?




-----------------------------
Myrtille:
  


La gamine voit une furie nue lui foncer dessus et, avant qu'elle n'ai pu effectuer la moindre manoeuvre d'esquive, la voilà serrée contre la jeune femme.  
 
Elle grimace tandis qu'elle sent ses frusques s'imprégner d'humidité. 

 
Heyyyyy!!! Fais at... commence-t-elle alors qu'elle se fait maintenant tripoter et examiner sous toutes les coutures. Hélas, une fois la bouche grande ouverte, elle finit sa phrase avec la plus grande difficulté. 
..'hen'hion... he huis has hu houhée. conclue-t-elle, une affreuse grimace sur le visage., les babines retroussée. 
 
Y a pas à dire, la population est pour le moins étrange, dans la région.



-----------------------------------
Sybille:
  



Sybille cesse de la tripoter, pour lui faire un grand sourire.. 
Elle a déja fondu devant la gamine. 
Lui prenant doucement mais surement sa petite tête, elle lui décroche un long baiser sur la joue 
 

 
MMmmhhhwa! *pouffe* 
Tu es adorable! 
Pardon si je t'ai mouillée. *elle regarde autour d'elle à la recherche de ses habits, attirant un peu trop l'attention sur elle et myrtille* 
 
Tu as faim, tu as soif, tu veux te laver? 
Je m'appelle sybille.

Mar 12 Juin - 15:47 (2012)
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
La gamine fronce les sourcils jusqu'à que ce ceux-ci se rejoingnent, tachant d'assimiler la masse de questions.
Elle finit par se désengager de la prise de Sybille et d'effectuer deux pas en arrière, évitant de regarder la femme nue directement.

Heu... ouais... j'ai faim... soit aussi par contre... le bain, ça c'est... non non, je passe.
Mar 12 Juin - 17:16 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Sybille regarde la gamine se désengager de son étreinte.
Elle baisse brièvement les yeux, vexée.

Heu... Je vais récupèrer mes "affaires".


Sybille, encore humide passe ton tee-shirt avec son pin's citron. Puis, elle met ses petits tennis.
Ca y est, la voilà habillée..


Bon. D'abord, tu me dis comment tu t'appelles. Ensuite si t'es trop anormale, à vouloir avoir des lapins mutants ou jouer avec des couteaux pour éventrer des trucs, comme madeleine, je vais pas m'occuper de toi.
Aussi, si t'aimes pas que je sois proche de toi, je te laisserai, hein.
Mais si tu veux qu'on soit amies, alors là...



Sybille affiche un grand sourire et tend sa main vers la gamine.


Tu me dis comment tu t'appelles et tu prends ma main.
Mer 13 Juin - 02:15 (2012)
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Elle regarde la main, a la recherche d'un... d'un elle ne sait pas quoi, comme si les maladies mentales pouvaient prendre la forme de croûte purulente sur les membres, peut-être.
Jugeant que cette main semble sans danger, elle la serre.

Myriam... Myrtille... Et je n'ouvre pas les ventres des gens, ni des animaux. J'ai juste appris à frapper les poneys pour qu'ils changent de couleur

Du doigt, elle désigne l'enclos à zombies-esclaves. Quant à son explication nébuleuse, comprenne qui pourra, elle ne semble pas vouloir approfondir le sujet pour le moment.
Mer 13 Juin - 05:46 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Sybille regarde la direction que lui indique le petit doigt alors qu'elle semble bien contente de tenir la petite main.


Oh..ca.. Il faut pas cogner dessus, ça sert à rien. C'est vrai qu'ils sont gênants, mais ils sont assez discrets aussi.
Mais bon, parfois, il faut s'en débarrasser c'est vrai.

Bon! *se penche un peu vers la gamine, toute enthousiaste*

Qu'est ce que tu dirais d'aller manger de bonnes patates du coin, avec du lapin? Hm?
Je vais te préparer ça.
Et sinon, tu m'expliques comment une petite fille comme toi est tombée chez les fous?



Sybille marche doucement en tenant la main de myrtille.
Elle se dirige vers les cuisines, et fait un peu la maligne, la maman, en tenant la main de myrtille, même si tout le monde s'en moque surement au volcan.
En écoutant la jeune fille, elle lui adresse de nombreux sourires, ses cheveux encore collés les uns des autres sous l'humidité, même son teeshirt kaki est couvert de taches assombrissant le tissu du à l'eau.
Par contre elle ne porte pas de pantalon, le tee-shirt suffisamment long pour couvrir de justesse la majeure partie de ses fesses, ce qui fait tout de suite moins classe pour une pseudo maman.
Elle porte quand même un sous vêtement.

Mer 13 Juin - 13:32 (2012)
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Elle n'a peut-être pas tous ses nic-nacs dans le même sachet, mais la blondasse a des arguments imparables, c'est clair.
Evitant de mâter les fesses qui vont qui viennent face à elle, la gamine jette un oeil aux alentours, regardant les batiments de bric et de broque, mais assez sage que pour éviter de poser des questions qui amenerait surement des réponses de plusieurs heures.

Ouais ouais, je raconterai tout ça, mais d'abord, j'ai trop faim, j'ai vidé tout mon estomac, dans le bateau.

Ceci expliquant peut-être son haleine aigrelette.
Mer 13 Juin - 21:09 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Au bout de courtes minutes, Sybille et myrtille arrivent dans un coin plus tranquille.
Non loin, de nombreux kilos de patates un peu sales sont exposés en tas vulgaire contre un vieux mur d'un bâtiment de béton.
C'est assez vide.
Le village en montagne n'est pas d'un grand luxe.
Dedans se trouver divers outils de cuisine, dont une marmite en sale état, mais capable, avec un feu souvent allumé et surtout des braises qui ne dorment presque jamais, capable de faire bouillir son eau.



Tu vois, ici, on mange tous un peu quand on veut.
Mais pas ce qu'on veut. *regarde la gamine, comme pour l'avertir*
En ce moment on a beaucoup de patate, et on manque pas de viande *gentil sourire*
Tiens regarde.


Sybille se dirige vers le tas de patate et en choisis trois de taille moyenne, mais surtout les moins abîmées.
Elle ne les épluches pas, s'occupe surtout à faire sauter les yeux et petits points noirs de ses patates.

Ensuite la jeune blonde remplie la marmite d'eau propre et claire, récupérée des sources avoisinantes, devenue assez rare depuis la fonte des neiges terminées, la marmite étant assez énorme.

Souriant à l'enfant qui l’observe, elle dépose le récipient lourd et plein d'eau sur ce gros tas de braises, au centre de cet cuisine de fortune.


Tu vois, ça, c'est une marmite, et l'eau dedans est brulante.. Je sais pas si t'as déjà vu, mais t'en approches jamais.
Et n'y jette jamais rien dedans.


Sybille vient s'assoir prés de la gamine, qu'elle entraine contre elle.
Sybille conserve l'enfant contre elle, comme une peluche.
Ses doigts caresseront doucement la petite tête de l'enfant jusqu'a ce que l'eau de sa marmite provoque quelques bruits d'ébullition.


Restes assise, bouges pas.

Sybille récupère un panier tresser qui fait un peu la gueule, pour y déposer les trois patates...
Elle dépose le panier suffisamment large autour de la marmite, dont la vapeur, chauffe lentement mais surement les pommes de terres qui s'y battent en duel.


Tiens regarde par là *désigne un autre endroit de la maisonnette bien vide.
Un endroit tacher de sang sec, et avec beaucoup de chiffons enroulant des choses douteuses.. En vue des taches, de la viandes.*

Là, y'a la viande, mais t'amuses jamais à essayer de t'en cuire.
Demandes aux adultes. Ca se conserve très mal et si tu prends quelques chose qui aurait du être jeté tu vas .. y laisser tes entrailles. Rien de très beau, croies moi.
Tu feras kaka du sang et tu seras malades, mal au ventre, y'aura même des asticots dans ton ventre! *exagère un peu pour dissuader l'enfant de se servir*
Demandes à un adulte. Ou moi. *alors qu'elle déplie de la viande "fraiche" malgré la température tiéde du bout de lapin..*


Au volcan on a pas de trucs pratiques comme dans un bunker ou une ville, mais regarde!
Tadammmm! *désigne fiérement une grosse plaque noire de métal, en fonte, et grasse*


En vu de la réaction de la gamine, sybille s'explique.

C'est une plancha. Nous, on a une graannnde plancha! Tu vas voir. ça va sentir tellement bon que tu vas baver tout partout...
Mais on va plutot se mettre là pour nous. *montre un barbecue souvent chaud, généralement usé entre les grandes heures de repas par les loups solitaires de la communauté*


Elle y fait alors cuire la viande de lapin, dégageant une arôme digne du barbecue, alors qu'elle agite un éventail au dessus des braises rougissantes, et piquant la viande régulièrement pour la tourner.
Des goutes de graisses fondues pétillent sur les baises dans leur chutes.

Enfin, sybille sert la petite dans une assiette creuse de bois. La viande fumante sous son nez, elle la lui sort des mains pour la lui rendre peu aprés, patates fumantes servies.



Voilà. *tends tendant des couverts*
Fais attention c'est chaud.
Manges, vas'y. *s'assoit prés de la gamine pour la regarder manger*

(PS: Je me relierai plus tard je dois dormir....
PSencore: N'importe qui peut venir participer rp parlant, hein, c'est pas privé, je pense! )
Jeu 14 Juin - 03:35 (2012)
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
[HJ: ouvert à tous, bien sur... pour la modique somme d'un VIP trollface ]



Déstabilisée par ce tsunami verbal, la petite tente vainement d'en placer une. Mais à chaque fois qu'elle l'ouvre afin de répondre, la blonde lui en ressert une couche. Finallement, elle parvient à répondre, en levant les mains bien haut.

Oh oh, ça va ça va, c'est super, oui oui j'ai compris. C'est un truc super que vous avez la, j'e en suis sure, mais là...

Elle s'empare de l'assiette et sans trop se préoccuper ni des couverts, ni de la température du repas, elle saisit le lapin entre ses doigts avant de faire disparaitre de grands morceaux de viande en bouche... puis elle éponge la sauce avec les pommes de terre.

Rotant avec satisfaction, elle repousse vite l'assiette au milieu de la table.

Pas mal du tout! C'était même bon, en fait... oui oui

Elle remarque alors un morceau de pomme de terre coincé entre deux planches de la table et tâche de l'en déloger tandis qu'elle enchaine.

Tu voulais savoir d'ou je v'nais? Ben d'un tout petit village au sud d'ici. Si petit qu'il n'avait pas de nom, mais ils se sont tous mis subitement à baver du jour au lendemain, puis ils ont commencer à mourir... et puis l'odeur... beurk... enfin bref, j'ai trouvé ensuite un autre petit village, mais Thor l'a brûlé... puis me voilà... Ah!

Elle lève fierement la patate écrasée.

J't'ai eu!!

Et hop, elle disparait dans la bouche de la gamine. On n'a jamais trop à manger.
Dim 17 Juin - 16:07 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Des personnes passaient ci et là sans trop s'attarder visiblement.
Sybille prends des dattes qu'elle offre à myrtille.



Tiens goute ça. Y'a un noyau dedans mais la chair est ferme, sucré, c'est très bon en plus.
Mais ça donne soif mais t'en fais pas si besoin j'irai te chercher de l'eau.



Sybille sourit et regarde l'enfant.


A huit ans moi j'étais pas si à l'aise avec les adultes. Tu devrais faire attention à ce que tu dis quand même.
Y'en a qui peuvent s'énerver pour rien.
Je te montrerai quelques personnes à éviter. Ou des personnes à qui tu devrais dire "vous" peut-être.
T'aimerais faire quelque chose sinon?

Lun 18 Juin - 18:02 (2012)
Myrtille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Elle regarde la datte comme si ce petit truc à la couleur malsaine était empoisonné.
Elle s'en empare... et le fourre dans une poche de pantalon.

Merci, le mangerait plus tard

Sans déjà se douter que le redoutable effet colle-de-datte est déjà en marche, agglomérant moutons de poussière, sable et autres crasses autour du fruit.

Tu faisais quoi à mon âge? Tu as connu la période avant? Ou tout était vert? Oui, le coup des dinosaures et des grand-parents, c'est has-been, il faut vivre avec son temps.

Et puis, y a quoi à faire ici? A part le bain avec les gros laids tout nu qui s'y promènent dans une odeur d'oeuf pourri?
Jeu 21 Juin - 06:05 (2012)
Sybille
Invité

Hors ligne




Message Une gamine aux portes de la ville Répondre en citant
Sybille est amusée par le refléxe de myrtille.


Tu devrais au moins en gouter un, myrtille.. *en prend un nouveau et l'approche des lèvres à myrtille sans lui imposer*

Avant j'étais sous terre.
Il y avait tout..heuu.. comment dire. Comme des maisons, avec plein de couloirs, et pas de ciel.
Il y avait tellement d’électricité que dans chaque maison y'a une petite boule de verre au plafond qu'on appelait ampoule et qui éclairait comme le soleil.
Tu pouvais avec un bouton l'éteindre ou l'allumer.Si tu l’éteins, tu es dans le noir, comme la nuit.
Il n'y avait pas de vent, de pluie, de neige, il faisait jamais trop chaud, trop froid...
Les gens avaient tous un travail à faire.
Les personnes âges c'était ceux qui commandaient.
Moi mon travail c'était de faire des massages.
Il y avait de la sécurité partout, trés peu d'arme, quand les gens se disputaient, c'était surtout que par des mots.
Dit généralement de façon hypocrite, en cachette... Des moqueries dans le dos des gens.
Mais pas de sang, pas de crie de douleur, et tout ça..

Même si en vérité on était jamais trés loin du dehors, du monde extérieur.. *regarde à l'extérieur, l'horizon sans fin que leur offre la vue depuis la montagne*
Cette sale sans fond est mieux, parce qu'elle est immense, infinie.
Moi on avait vite fait le tour dans nos souterrains..

Puis, moi je savais pas mais il y avait une sortie.
Ou une entrée.. Des gens de dehors, des bandits, peut'etre les basterds, ou qui sais je, sont venus, et ont tout pillé, et massacrés.

Dans le bunker je crois qu'on était pas loin de 250 personnes. Mais juste la milice avait quelques armes..Comme le groupe de défense ici. Du coup, tout le monde à été tué, ou on s'est tous séparés.
Moi j'étais seule je me suis cachée le temps qu'ils fassent ce qu'ils avaient besoin de faire.

Puis je suis partie.
Une fois dehors, un basterd, Akrelbyr, un nom comme ça, ou albert, est venu me sauver.
Je suis partie au chateau ikea, et ensuite, ici.

Voilà.. Avec ces hauts et ses bas.


Regarde dans ce panier il y aura d'autre dattes car celles qui sont dans tes poches vont pas trop te plaire.
Si elles sont protégées par ce chiffon c'est pas pour rien, puce.


Sinon ici je fais ce qu'on me dit mais il n'y a pas grand chose à faire... Vraiment pas grand chose. A part obéir... et se faire foutre...Dans le vrai sens du terme *maigre sourire*
Bref enfin t'en fais pas je ferai ce que je peux pour que tu t'ennuies pas d'accord?
Desfois on nous demande de sortir ou faire des choses, enfin c'est sympa, si on cherche on peut trouver de quoi s'occuper.

Jeu 21 Juin - 11:34 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Une gamine aux portes de la ville

Aujourd’hui à 17:45 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    le fofo! Index du Forum » POUR LES NOSTALGIQUES » RP DE LA V6.1 » FEU EYJAFJALLAJÖKULL DANS TOUS SES ETATS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com